Une vidéo d'art contemporain montrant des poulets en train de brûler choque

Une vidéo d'art contemporain montrant des poulets en train de brûler choque

Publié le 12/03/2018 à 20:43 - Mise à jour à 20:46
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une œuvre vidéo exposée au musée d'art contemporain de Lyon a choqué les internautes. Celle-ci montre des poulets en train de brûler vivants et a indigné les défenseurs de la cause animale.

Le musée d'art contemporain de Lyon a dû s'expliquer après avoir exposé une œuvre vidéo de l'artiste Adel Abdessemed. C'est un internaute qui s'est le premier offusqué sur Twitter samedi 10, appelant les associations de protection animale à réagir.

Le jeune homme a filmé cette vidéo montrant des poulets en train d'être brûlés vivants. "Ceci n’est pas de l’art mais de la pure maltraitante animale", écrivait-il alors.

A voir aussi: "Domestikator" - la sculpture (géante) des ébats sexuels entre un homme et un chien ne sera pas exposée à la Fiac

La Fondation Brigitte Bardot est ensuite montée au créneau en demandant des explication au MAC de Lyon.

L'organisme a fini par répondre aux critiques de plus en plus nombreuses. La vidéo est en fait truquée et aucun animal n'est mort pendant (et après) le tournage de la courte séquence vidéo de quelques secondes, diffusée en boucle dans le musée.

La vidéo intitulée Printemps est une "allégorie de toutes les violences" selon l'établissement, contacté par La Dépêche du Midi. L'artiste a en fait utilisé un produit spécial, aussi utilisé dans le cinéma, qui "n'occasionne pas de brûlure à la peau".

Le musée a en outre précisé qu'Adel Abdessemed avait lui-même déjà utilisé ce produit sur son propre corps pour une autre œuvre: Je suis innocent.

La vidéo du tweet du jeune internaute a été vue plus de 346.000 fois en l'espace de quelques jours. Bon nombre de twittos continuent à s'insurger contre l'œuvre qui reste "violente" pour beaucoup même si elle est truquée.

Adel Abdessemed est connu pour ses œuvres chocs. Il s'était donc "fait brûler" pour Je suis innoncent. C'est aussi lui qui avait immortalisé le coup de tête de Zinedine Zidane à Marco Materazzi avec une immense sculpture en bronze.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La vidéo où des poulets sont brûlés vifs est en fait truquée.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-