Bernard Tapie en réanimation après une lourde opération chirurgicale

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Bernard Tapie en réanimation après une lourde opération chirurgicale

Publié le 11/01/2018 à 12:46 - Mise à jour à 12:50
© BORIS HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Bernard Tapie, qui a annoncé en septembre dernier se battre contre un cancer de l'estomac, a été opéré mercredi et passera plusieurs jours, voire semaines, en réanimation à l'hôpital Saint-Louis (Paris).

Bernard Tapie a subi mercredi 10 une lourde opération chirurgicale qui entrait dans le cadre de son traitement contre son cancer de l'estomac. Ses proches ont indiqué à la presse que l'ancien président de l'OM passera les prochains jours dans le service de réanimation de l'hôpital Saint-Louis de Paris, où il a été pris en charge.

C'est pour cette raison que l'homme d'affaires de 74 ans n'avait pas pu assister, lundi 8, à une nouvelle convocation judiciaire à Bruxelles. Une absence qui avait fait grand bruit, certains l'accusant d'instrumentaliser sa maladie pour échapper à la justice.

Lire aussi: Bernard Tapie accusé d'instrumentaliser son cancer pour ne pas se rendre à une convocation de la justice

C'est le Consortium de réalisation (CDR), adversaire majeur de Bernard Tapie dans l'affaire de l'arbitrage controversé du Crédit Lyonnais, qui a en effet dernièrement émis certains doutes sur sa sincérité et la véracité de son état de santé.

Pour le CDR, l'hospitalisation prévue à compter de mardi 9 n'empêchait en rien l'homme d'affaires de répondre à sa convocation lundi (la veille donc). Le certificat médical qu'il a fourni n'a semble-t-il pas suffi à justifier son absence (aux yeux du CDR).

Ces accusations avaient fait vivement réagir Bernard Tapie en personne, persuadé d'être victime d'un acharnement des membres du CDR. "J'ai été présent devant toutes les juridictions, sauf dans les affaires purement techniques. La réalité, c'est que ces gens-là veulent ma mort. On n'a jamais vu un acharnement pareil. Toutes les semaines, ils me sortent un truc nouveau. Ils veulent être sûrs de me finir", avait-il ainsi justifié dans le JDD

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Bernard Tapie poursuit son combat contre le cancer de l'estomac et a été opéré mercredi dans le cadre de son traitement.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-