Exil fiscal au Portugal: énervé, Florent Pagny répond à ses détracteurs

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Exil fiscal au Portugal: énervé, Florent Pagny répond à ses détracteurs

Publié le 27/11/2017 à 14:48 - Mise à jour à 14:57
© XAVIER LEOTY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Interviewé dans l'émission "Sept à Huit", dont le nouveau numéro a été diffusé dimanche sur TF1, Florent Pagny est revenu sur la polémique autour de son exil fiscal. Pointé du doigt et vivement critiqué, il a tenu à répondre à ses détracteurs.

Il n'a pas mâché ses mots. Interviewé dans l'émission Sept à Huit, dont le nouveau numéro a été diffusé dimanche 26  sur TF1, Florent Pagny est revenu sur la polémique autour de son exil fiscal. Et le chanteur, qui fait l'objet de nombreuses critiques depuis qu'il a annoncé son intention de faire ses valises pour le Portugal, a tenu à répondre à ses détracteurs.

"Ils n'ont qu'à gagner beaucoup d'argent, après on verra comment ils se comporteront", a déclaré Florent Pagny. Et de renchérir: "Ça c'est à mon avis des espèces de délires de jalousie ou d'envie parce que, quelque part, on se dit qu'on y arrivera peut-être jamais. Alors finalement, on déteste celui qui peut y accéder".  

Pour rappel, c'est en septembre dernier que le jury de l'émission The Voice avait annoncé, dans les colonnes du Parisien, sa décision de quitter la France pour le Portugal. Car, selon lui, le système fiscal de ce pays est particulièrement favorable aux artistes. "Pas d'impôts sur l'héritage et sur la succession, j'en suis pas encore là, mais je trouve ça sympathique quand même (...) Pas d'impôts sur la fortune. Je ne suis pas fortuné, mais j'espère y arriver. Mais surtout pendant dix ans, pas d'impôts sur les royalties du monde entier", avait-il ainsi expliqué pour justifier sa décision.

Après avoir vécu aux Etats-Unis et en Argentine, le chanteur n'a donc plus l'intention de rentrer en France, du moins pour l'instant. "Changez les règles pour que les gens reviennent. On pourrait très bien vivre en France, mais il y a un moment où il y a juste des limites à ne pas dépasser. C'est pour ça que tout le monde est parti", avait-il ajouté.

Une déclaration qui avait rapidement fait réagir la classe politique. Le ministre de l'Economie, Bruno le Maire, avait par exemple tenu à répondre à la polémique au micro de BFMTV. "Je ne fais aucun reproche à Florent Pagny… Ce que je constate c'est qu'il était en Patagonie, maintenant il vient au Portugal. Peut-être que demain il sera en France, en tout cas c'est ce que je souhaite, parce que nous avons une politique fiscale, budgétaire, économique, qui vise à faire revenir tous les talents en France", avait déclaré l'homme politique, invitant l'artiste "à rester en France".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Florent Pagny a répondu à ses détracteurs dans l'émission "Sept à Huit".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-