Seins nus lors de Miss France: "on s'est retrouvées sur un site porno", témoignent les candidates (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 25 janvier 2019 - 17:18
Image
Carla Bonesso, Miss Aquitaine, lors de l'élection Miss France 2019.
Crédits
©François Lo Presti/AFP
Les deux Miss (ici Miss Aquitaine) dont les seins ont été dévoilés ont retrouvé la vidéo sur un site porno.
©François Lo Presti/AFP

Les deux candidates à Miss France qui ont été filmées seins nus lors de l'élection en décembre dernier ont témoigné jeudi 24 dans l'émission Touche pas à mon poste. Miss Aquitaine et Miss Corse ont été choquées de voir leur intimité révélée au grand public.

Tout se déroulait bien le 15 décembre au soir dernier lors de la diffusion en direct de la cérémonie de Miss France jusqu'au moment où, par inadvertance, la production a diffusé des images des candidates en coulisses en train de se changer.

Mais Miss Aquitaine et Miss Corse étaient seins nus au moment de la séquence. La production s'en est très rapidement rendue compte mais trop tard, des millions de téléspectateurs ont aperçu la poitrine des deux jeunes femmes.

Certains internautes ont même partagé ces quelques secondes de vidéos sur les réseaux sociaux.

Un choc pour les deux reines de beauté, Manon Jean-Mistral et Carla Bonesso, qui ont semble-t-il encore du mal à se remettre de cette séquence.

A voir aussi: ONPC - Miss France et "relance de la natalité" - Laurent Ruquier taxé de sexisme (vidéo)

Elles étaient en effet les invitées de Touche pas à mon poste jeudi 24, l'occasion de revenir sur ce moment de l'élection.

"Je ne montre pas mes seins à la France entière, c'est hors de question", a déclaré l'une d'entre elles.

Carla Bonesso, candidate de l'Aquitaine, a d'ailleurs révélé que cette petite polémique l'avait poussée à quitter son travail de vendeuse dans un magasin de cosmétiques.

"J'ai des valeurs et des principes, et je n'arrive pas à aller vers les gens, je n'arrive pas à communiquer avec eux", a-t-elle expliqué.

Les deux jeunes femmes souffrent désormais d'être assimilées à cette vidéo, tout comme leur famille. "Ça prend des proportions énormes, on s'est retrouvée sur un site porno", a indiqué Manon Jean-Mistral. "En fait cette vidéo elle a détruit notre image et elle nous a détruites nous à l'intérieur", a renchéri l'autre reine de beauté.

Cette dernière demande d'ailleurs "un dédommagement" à la société de production Endemol. "On n'est pas des objets".

A lire aussi:

Miss France: TF1 montre les seins de certaines candidates lors d'un duplex (photos)

Miss France: après sa perte de poids, Vaimalama Chaves taxée de "grossophobie"

L'élection de Miss France truquée? Lourdes accusations dans TPMP

14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don