Benoît Magimel sera jugé le 12 avril pour blessures involontaires et usage de stupéfiants

Benoît Magimel sera jugé le 12 avril pour blessures involontaires et usage de stupéfiants

Publié le 14/03/2016 à 12:32 - Mise à jour à 12:39
©Anne-Christine Poujoulat/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Accusé d'avoir renversé une sexagénaire vendredi à Paris alors que son permis de conduire avait été annulé, Benoît Magimel a été convoqué devant le tribunal correctionnel le 12 avril prochain. Il sera jugé pour "blessures involontaires par manquement délibéré à une obligation de prudence", "délit de fuite" et "usage de cocaïne et d'héroïne".

Benoît Magimel sera fixé sur son sort dans quelques semaines. Accusé d'avoir été sous l'emprise de stupéfiants au volant d'une voiture alors que son permis de voiture avait été annulé et de s'être enfui après avoir renversé une femme de 62 ans, celui qui vient de remporter un César pour La Tête haute a été convoqué le 12 avril prochain devant le tribunal correctionnel de Paris. Il sera jugé pour "blessures involontaires par manquement délibéré à une obligation de prudence", "délit de fuite" et "usage de cocaïne et d'héroïne".

La veille, l'acteur de 41 ans avait été déféré devant la justice après plusieurs heures de garde à vue au commissariat du XVIe arrondissement de Paris. Puis, avait passé la nuit sous surveillance policière au sein de l'unité médico-judiciaire de l'hôpital de l'Hôtel-Dieu avant de passer ce lundi devant un juge. En attendant son procès, l'acteur vient d'être placé sous contrôle judiciaire avec obligation de soins et interdiction de conduire un véhicule.

Lors de son audition, Benoît Magimel aurait reconnu, dans l'ensemble, les faits qui lui sont reprochés. Selon RTL, il aurait admis avoir consommé de la cocaïne, mais uniquement après l'accident, en raison de son état de panique. En revanche, alors que plusieurs sources ont affirmé qu'il se serait enfui après avoir renversé la sexagénaire, l'acteur aurait contesté en bloc cette accusation. D'après sa version, il serait immédiatement descendu du véhicule, demandant l'état de la victime et aurait ensuite décliné son identité aux médecins présents sur place. L'acteur serait parti chez lui dans le seul but d'aller chercher ses papiers.

Seulement, une fois revenu sur les lieux, il aurait paniqué à cause de l'attroupement autour de la victime, légèrement blessée aux deux jambes. C'est à ce moment là qu'il serait repassé à son domicile avant de se présenter de lui-même au commissariat après avoir reçu la convocation qui a conduit à sa garde à vue. Les faits se sont déroulés vendredi en fin d'après-midi alors qu'il faisait une marche arrière sur le boulevard Exelmans dans le XVIe arrondissement de Paris.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Benoît Magimel jugé le 12 avril pour blessures involontaires et usage de stupéfiants.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-