Enora Malagré dans "TPMP": "j'étais en train d'avoir la grosse tête"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Enora Malagré dans "TPMP": "j'étais en train d'avoir la grosse tête"

Publié le 23/04/2018 à 08:29 - Mise à jour à 08:33
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans une interview accordée au "Parisien" et publiée ce lundi, Enora Malagré est revenue sur son expérience au sein de l'émission "Touche pas à mon poste". L'ancienne chroniqueuse de C8 a notamment expliqué qu'elle avait pris la grosse tête.

Cela fait bientôt un an qu'elle est partie de l'émission Touche pas à mon poste, l'occasion pour Enora Malagré de revenir sur cette expérience télévisuelle dans les colonnes du Parisien. Dans cette interview publiée ce lundi 23, la jolie blonde de 37 ans a laissé entendre qu'elle n'était plus vraiment elle-même aux côtés de Cyril Hanouna.

"Dans TPMP, j'étais un personnage qui s'est éloignée de plus en plus de celle que je suis vraiment. Je me suis caricaturée. (...) Avoir pris du champs a calmé les esprits mais aussi mes esprits car j'étais en train d'avoir la grosse tête", a-t-elle expliqué tout en affirmant qu'il ne s'agissait pas d'un mauvais souvenir.

"J'y retourne ce lundi soir, ravie de revoir Cyril Hanouna. L'émission est top et je suis contente qu'elle cartonne. Mais j'y ai passé sept belles années, même si j'en ai pris tellement dans la gueule. C'est pas l'usine ni le bagne. On n'est loin de la vraie souffrance mais quand même", a-t-elle ajouté précisant avoir été gênée à certains moments de la surexposition. "La notoriété est agréable mais il faut éviter le moment où ça devient destructeur", a-t-elle prévenu. 

Lire aussi - Atteinte d'endométriose, Enora Malagré s'est fait retirer l'utérus

Au cours de cet entretien, la jolie trentenaire a également évoqué son site Internet Women Trend Family (WTF) qu'elle lance ce lundi. Il s'agit d'un "média 100% digital, féminin, gratuit, un peu engagé, drôle parfois, accessible via un site ou une application. On veut mettre en avant des femmes extraordinaires. Des inconnues qui font des métiers d’homme. Ou qui changent le monde, comme celles qui traversent le Maroc dans une caravane médicale itinérante que je suis allée rencontrer", a-t-elle expliqué visiblement heureuse de cette concrétisation.

"Loin de toute hystérie télévisuelle, je suis ravie de retourner au charbon avec humilité en espérant que ce projet va plaire", a-t-elle conclu.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Enora Malagré est revenue sur son expérience dans "TPMP" lors d'une interview accordée au "Parisien".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-