Julien Lepers demande 3,4 millions d'euros pour licenciement "discriminatoire"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Julien Lepers demande 3,4 millions d'euros pour licenciement "discriminatoire"

Publié le 09/03/2018 à 07:49 - Mise à jour à 08:00
©Martin Bureau/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Julien Lepers a demandé jeudi 3,4 millions d'euros d'indemnités pour avoir été licencié de "Questions pour un champion" en 2015. Un licenciement "sans cause réelle" et discriminatoire pour son avocat. France 3 cherchait alors à renouveler son image.

Le licenciement de Julien Lepers en 2015 avait été le symbole de la volonté de France 3 de renouveler son image en se séparant d'un visage historique. Mais pour l'ancien animateur de Questions pour un champion, la mesure a été prise dans "des conditions scandaleuses et inadmissibles".

Avec son avocat, Julien Lepers, 68 ans, a demandé jeudi 8 devant le conseil des prud'hommes de Paris pas moins de 3,4 millions d'euros d'indemnités, rapporteLe Parisien. Pour son conseil, il s'agit d'un licenciement "sans cause réel". Il dénonce également un préjudice d'image et une discrimination.

Lire aussi: "Julien Lepers est ingérable" pour Dana Hastier, présidente de France-3

 France Télévisions a été taxée de céder au "jeunisme" après les déclarations de sa présidente Delphine Ernotte qui considérait que les chaînes affichaient "trop d’hommes blancs de plus de 50 ans". Une preuve selon l'avocat de Julien Lepers que ce licenciement ne s'est pas fait sur des critères objectifs ou acceptables.

Du côté de la société productrice de l'émission, on met en avant les audiences en chute de moitié dans les 10 années précédant ce licenciement, les enquêtes d'opinion négatives et le fait que le nouvel animateur, Samuel Etienne, 46 ans,"n'a pas la peau rouge".

Le départ de Julien Lepers, réputé difficile à gérer, s'était fait dans des conditions très tendues. La production avait d'ailleurs préféré enregistrer à l'avance la dernière émission. " C’est un licenciement abusif en plein mois de février où l’on a attendu le lendemain de l’enregistrement de 42 émissions pour me dire que c’était fini. Je n’ai même pas pu dire au revoir aux 2,2 millions de téléspectateurs qui me regardaient. C’est du jamais-vu en France", assure l'ex-animateur.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Julien Lepers dénonce son licenciement "abusif" de "Questions pour un champion" et réclame 3,4 millions d'euros.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-