Les salariés d'i>TELE décident de reconduire la grève jusqu'à mercredi matin

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Les salariés d'i>TELE décident de reconduire la grève jusqu'à mercredi matin

Publié le 25/10/2016 à 13:42
©Kenzo Tribouillard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Les salariés d'i>TELE ont décidé ce mardi de continuer leur grève jusqu'à mercredi matin. Ils demandent une charte éthique pour garantir leur indépendance vis-à-vis de leur principal actionnaire, Vincent Bolloré, et plus de moyens pour relancer le média, lourdement déficitaire. Le mouvement, le plus long de l'histoire de la chaîne d'info de Canal+, a été déclenché par l'arrivée du très controversé Jean-Marc Morandini.

Les salariés d'i>TELE ont voté ce mardi 25 au matin la poursuite de leur grève jusqu'à mercredi 26 11h30, à 83,6% des votants (107 voix favorables sur 128), pour un 9e jour consécutif, a annoncé la Société des journalistes (SDJ). Les quatre syndicats du groupe Canal+ ont appelé à un nouveau rassemblement à 13h00 devant les locaux de la chaîne.

Les salariés d'i>TELE demandent une charte éthique pour garantir leur indépendance vis-à-vis de leur principal actionnaire, Vincent Bolloré, et davantage de moyens pour relancer la chaîne, lourdement déficitaire, au lendemain de la suspension pour le temps de la grève de l'émission de Jean-Marc Morandini. Le mouvement, devenu le plus long de l'histoire de la chaîne d'info de Canal+, a été déclenché la semaine dernière par l'arrivée de l'animateur controversé, mis en examen "pour corruption de mineur aggravée" et que Vincent Bolloré a imposé à l'antenne malgré l'opposition de la rédaction. La "suspension", "pour des raisons opérationnelles", de l'émission de Jean-Marc Morandini a été annoncée lundi 24 par la direction, mais elle a assuré qu'elle "reprendra(it) dès l'arrêt de cette grève".

La tension était encore montée d'un cran ce week-end, en raison d'un déménagement brutal des bureaux d'i>TELE pour faire place à la rédaction de Direct Matin (propriété de Bolloré), où des affaires personnelles des journalistes ont été mises dans une benne à ordures. De son côté, le ministère de la Culture a fait savoir lundi soir, dans une déclaration à l'AFP, qu'il étudiait "toutes les possibilités juridiques, en lien avec le ministère du Travail, pour aider à la résolution d’un conflit qui n'a que trop duré". 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La tension est montée d'un cran ce week-end quand les bureaux d'i>TELE ont déménagé.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-