Une publicité normande bannie des métros à Londres (photo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une publicité normande bannie des métros à Londres (photo)

Publié le 12/03/2018 à 19:02 - Mise à jour à 19:07
©Andrew Cowie/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une publicité incitant les entrepreneurs anglais à investir en Normandie pour échapper au Brexit a été censurée par TFL, l'entreprise publique qui gère les transports à Londres. Pour l'organisme, la campagne évoque "des sujets sensibles ou controversés pour le public".

Une campagne de publicité imaginée par l'Agence de développement (AD) du conseil régional de Normandie a été bannie du métro de Londres. Celle-ci avait pour but d'inciter les entrepreneurs à échapper au Brexit et à venir investir dans la région.

Le président de la région Hervé Morin s'est plaint de cette décision sur Twitter en pointant du doigt l'entreprise public en charge des transports en commun à Londres (TFL, Transport for London). "Quand la TFL n'a pas d'humour…", a-t-il tweeté ce lundi 12.

A voir aussi: Quand Budweiser crée le buzz avec sa nouvelle publicité

L'affiche se présentait comme une Une d'un journal fictif, le Normandy Times, qui plaisantait avec ironie sur le Brexit et invitait les entrepreneurs à traverser la Manche. "Les entrepreneurs britanniques peuvent maintenant voter avec leurs pieds et laisser leurs craintes post-Brexit derrière eux".

Mais cette publicité pour "une région française ouverte aux affaires" et permettant "aux entreprises britanniques de prospérer en Europe" n'a pas vraiment plus à TFL. La région a en effet mis en place des réductions d'impôt ainsi que des prêts d'installation pour les entrepreneurs voulant rester dans la zone euro.

Cette campagne contient selon l'entreprise britannique "des images et des messages qui évoquent des sujets sensibles ou controversés pour le public".

La publicité a donc été bannie du métro, mais la région Normandie aura tout de même sa campagne publiée dans plusieurs médias britanniques dès mercredi 14. Toujours dans le but de promouvoir le territoire, un bus parcourra le pays de Bristol à Birmingham en passant par Londres, Manchester et Cambridge.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La publicité qui invitait les entrepreneurs britanniques à s'installer en Normandie a été bannie du métro londonien.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-