Médine renonce au Bataclan

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Médine renonce au Bataclan

Publié le 21/09/2018 à 17:51 - Mise à jour à 17:57
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le rappeur Médine, qui avait programmé deux concerts au Bataclan au mois d'octobre, a décidé d'annuler ses représentations face à la polémique et aux menaces d'élus de droite et d'extrême-droite, qui voulaient manifester, car ils l'accusent de complaisance avec l'islamisme.

Dans une volonté d'apaisement, et aussi de sécurité vis-à-vis de son public, le rappeur Médine a décidé de renoncer à ses deux concerts au Bataclan (qui étaient prévus les 19 et 20 octobre) et donne ainsi rendez-vous à ses fans au Zénith de Paris le 9 février prochain.

L'artiste controversé était au cœur d'une polémique depuis que ces deux dates avaient été programmées, des élus de droite et extrême-droite (notamment) critiquant les paroles de deux de ses chansons: Jihad et Don't Laïk.

Dans ces morceaux, où le phrasé est assez violent et provocateur, Médine chante notamment "crucifions les laïcards comme à Golgotha".

Des termes qui ont donc choqué certains élus de droite et d'extrême-droite, qui ont même accusé le rappeur de complaisance avec l'islamisme, et de se moquer de la douleur des proches de victimes et des survivants des attentats du 13 novembre 2015.

Lire aussi: Médine au Bataclan - le concert pourrait-il être interdit?

Pour éteindre la polémique, Médine a donc décidé de renoncer au Bataclan. Il a publié un communiqué expliquant son choix ce vendredi 21 sur ses réseaux sociaux.

"Certains groupes d'extrême-droite ont prévu d'organiser des manifestations dont le but est de diviser, n'hésitant pas à manipuler et à raviver la douleur des familles des victimes. Par respect pour ces mêmes familles et pour garantir la sécurité de mon public, les concerts ne seront pas maintenus", a-t-il ainsi expliqué.

Il a clôture son message par des mots de remerciements envers les personnes qui l'ont soutenu depuis le début de cette histoire.

Et aussi:

Terrorisme: le groupuscule d'ultra droite AFO projetait de tuer le rappeur Médine

Toujours en détention, Booba a envoyé une lettre au rappeur Médine

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Face aux menaces de manifestations d'élus de droite et d'extrême-droite, le rappeur Médine a décidé d'annuler ses concerts au Bataclan.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-