Pourquoi la taille du pénis compte selon les scientifiques

Pourquoi la taille du pénis compte selon les scientifiques

Publié le 10/10/2018 à 12:55 - Mise à jour à 13:07
©Michael Hicks/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Selon une étude américaine, la taille du pénis pourrait être un indicateur de la fertilité masculine. Les hommes ayant un plus petit sexe aurait plus de chance d'être stériles.

"Ce n'est pas une question de taille". La phrase est souvent prononcée pour évoquer le rapport entre les dimensions du pénis et le plaisir sexuel. Plusieurs études ont suggéré que la maxime était vraie, jusqu'à un certain point.

Mais de nouvelles recherches, dont les conclusions ont été dévoilées début octobre, laissent supposer qu'avoir un petit sexe pourrait être handicapant au-delà de l'amour propre. Cela pourrait en effet indiquer des problèmes de fertilité.

Cette théorie découle d'une étude menée par des chercheurs de l'université de l'Utah, aux Etats-Unis, et portant sur plus de 800 hommes. S'intéressant aux problèmes de fertilité masculine, les scientifiques ont observé que les patients qui souffraient de problèmes pour concevoir étaient moins bien dotés que ceux qui étaient fertiles. Et la différence se jouerait à moins d'un centimètre près.

Voir: Pourquoi le pénis des hommes paraît plus gros quand il fait chaud

En effet dans cette étude, la taille moyenne du pénis dans le groupe des "fertiles" était de 13,4 centimètres tandis que dans le groupe des patients présentant des problèmes de fertilité, elle était de 12,5 centimètres.

Toutefois, ces résultats doivent être pris avec des précautions. S'ils semblent montrer une corrélation entre taille du pénis et fertilité, elle ne propose aucune explication quant aux causes et effets, notamment de savoir s'il s'agirait d'une prédisposition génétique ou d'un problème de développement.  Elle ne permet pas non plus d'affirmer à partir de quelle taille il faudrait commencer à s'inquiéter.

La fertilité masculine est en baisse nette et constante depuis plusieurs décennies. Les causes environnementales telles que la qualité de l'air ou les perturbateurs endocriniens sont notamment pointées du doigt.

Lire aussi:

Sexe: avec 13,6cm, les Français satisfaits de la taille de leur pénis

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les patients souffrant d'infertilité sont également ceux dont le pénis était le plus petit selon l'étude.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-