Les candidats et personnalités publiques qui défendent la réintégration des soignants suspendus

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 26 mars 2022 - 14:15
Image
Des soignants suspendus
Crédits
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
"Le gouvernement, à court terme, n’enlèvera pas l’obligation vaccinale", disait Emmanuel Macron.
STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le 14 mars, le passe vaccinal ainsi que le port du masque dans les lieux publics ont été temporairement levés. Cela signifie que les soignants suspendus non-vaccinés ne pourront pas retrouver leur profession, puisque l’obligation vaccinale est toujours de mise pour le personnel soignant. Sujet épineux de la campagne présidentielle, certains en font un cheval de bataille, et voici ce qu'ils ont déclaré.

Quelques politiques s’opposent fermement au passe vaccinal et demandent la réintégration immédiate des soignants suspendus. On peut citer Nicolas Dupont-Aignan, président du groupe "Debout La France" et candidat à l'élection présidentielle, qui affichait clairement sa position le 16 mars dernier sur son compte Twitter :

Florian Philippot, président des Patriotes et désormais soutien de Nicolas Dupont-Aignan, a de son côté retweeté une vidéo où Emmanuel Macron affirme à une soignante en pleurs que "le gouvernement, à court terme, n’enlèvera pas l’obligation vaccinale". Le candidat souverainiste énonce dans son projet présidentiel "la réintégration immédiate de tous les personnels de santé suspendus pour refus de vaccination". Marine Le Pen, quant à elle, déclarait le 27 décembre 2021, dans un tweet, "qu’au lieu de restreindre les libertés, il fallait prendre des mesures de bon sens et rappeler les soignants suspendus".

Alexis Corbière, député LFI, plaidait le 17 septembre 2021 dans une émission de la chaîne Public Sénat, pour une réintégration des soignants suspendus et proposaient qu'ils subissent chaque jour un test PCR garantissant leur bonne santé.

Enfin, Éric Zemmour, dans son discours d’Agen du 12 mars 2022, s'engage "à réintégrer au plus vite les médecins et les soignants qui avaient été chassés de l'hôpital parce qu'ils refusaient de se faire vacciner". "Nous avons besoin d'eux" rajoute-t-il.

Durant la marche pour la VIème république, Jean-Luc Mélenchon a, lui aussi, déclaré vouloir "réintégrer les personnels de santé chassés de l'hôpital".

 Lire aussi : "Il y a eu une cassure" : comment vivent les soignants suspendus, quatre mois après ?

D’autres personnalités politiques ont manifesté leur soutien auprès de ces professions médicales. Parmi elles, l'on retrouve Rémi Tell, fondateur du collectif Peuple libre, qui dénonce dans une vidéo ce qui s'apparente à un "régime de liberté conditionnelle". Bien que depuis le 14 mars, le passe vaccinal et le port du masque dans les lieux publics soient levés, des mesures sont toujours effectives dans les hôpitaux. Par conséquent, les soignants suspendus sont toujours sans travail depuis six mois. Aussi, Rémi Tell déclare-t-il que le "combat ne sera pas terminé tant que le passe vaccinal ne sera pas abrogé et les soignants suspendus réintégrés".

Sans surprise, la députée Martine Wonner martelait aussi sur Twitter : "Aujourd'hui le #PassVaccinal a été suspendu, ainsi que le port du masque globalement partout. Mais, les soignants suspendus devenus invisibles, eux n'ont pas été réintégrés ! D'autres professionnels comme les pompiers sont dans le même cas. Honte à ce gouvernement."

Lire aussi : La justice ordonne la réintégration d’une infirmière non-vaccinée et le paiement des salaires non-versés

Parmi les personnalités en faveur de la réintégration, l'on retrouve également des scientifiques comme la généticienne Alexandra Henrion-Caude, qui a partagé sur Twitter une tribune de 21 parlementaires "qui alertent sur le sort des soignants non-vaccinés". Mais aussi le docteur Gérald Kierzek, qui durant son passage sur TPMP a insisté sur le fait que "L'urgence, c'est de réintégrer les soignants". Et même, Martin Blachier, qui expliquait sur Sud Radio qu'il fallait réintégrer les médecins.

À LIRE AUSSI

Image
Le siège social de Pfizer France, à Paris (14e), le 5 novembre 2021
Une quatrième dose de vaccin annoncée sans aucune étude achevée
L’épidémie de SARS-CoV-2 repart en Chine et en l’Europe de l’Ouest. Face à l’émergence du sous-variant d’Omicron BA.2, le Premier ministre Jean Castex a annoncé l’ouve...
15 mars 2022 - 12:35
Politique
Image
Quelque 300 personnes ont manifesté devant le CHU de Nantes pour témoigner de leur soutien aux soignants et dénoncer la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement
Paroles de soignants : "Je me sens prise au piège, comme un animal"
Le mois dernier, nous vous parlions d’une médecin qui avait choisi de donner la parole aux infirmiers et aides-soignants suspendus du fait de leur refus de se soumettr...
16 novembre 2021 - 16:30
Société
Image
Mathilde Revolon, sage-femme interviewée dans l'émission Pause
"Quand on est soignant, on soigne tout le monde", Mathilde Revolon, sage-femme libérale
Sage-femme libérale iséroise, Mathilde Revelon est à l'origine d'une lettre ouverte aux parlementaires, envoyée au départ des débats sur le passe vaccinal. Dans cette ...
27 janvier 2022 - 22:03
Vidéos

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.