Macron va démissionner de la fonction publique, ce qui lui coûtera "50.000 euros ou plus"

Macron va démissionner de la fonction publique, ce qui lui coûtera "50.000 euros ou plus"

Publié le 03/11/2016 à 09:24 - Mise à jour à 09:27
©Eric Piermont/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): PP
-A +A

Disant vouloir être exemplaire, Emmanuel Macron a annoncé mercredi son intention de démissionner prochainement de la haute fonction publique. Une décision qui devrait lui coûter, a assuré l'inspecteur des finances devenu politique à plein temps, "50.000 euros ou plus". Explications.

"Ça me coûtera de le faire mais je le ferai". Emmanuel Macron a annoncé mercredi 2 son intention de démissionner de la haute fonction publique à laquelle il appartient depuis 2004 d'ici la fin du mois de novembre. Un choix fait "par souci d'exemplarité", a-t-il déclaré à Mediapart. Et suite à laquelle il devrait devoir rembourser plusieurs dizaines de milliers d'euros à l'Etat.

"Je suis favorable (...) à une réforme pour la haute fonction publique, en particulier le corps auquel j'appartiens (l'inspection des finances, NDLR) qui n'est pas un corps juridictionnel et ne justifie pas d'avoir des protections tout au long de la vie et un droit au retour permanent", a ainsi expliqué l'ancien ministre de l'Economie désormais en lice pour la présidentielle de 2017.

Estimant être devenu un homme politique à part entière plutôt que le serviteur de l'Etat qu'il a été par le passé, le jeune leadeur du mouvement "En Marche!" justifie une décision prise "par souci de cohérence et d’exemplarité", lui qui veut valoriser la prise de risque, entrepreneuriale notamment. Conclusion: "je serai amené à démissionner de la fonction publique", a-t-il annoncé mercredi, ajoutant qu'il "prendra (s)es responsabilités en fin de mois car (il) mène une aventure qui nécessite une exemplarité au carré".

Régulièrement attaqué par Bruno Le Maire sur son appartenance à la haute fonction publique, Emmanuel Macron s'est ainsi défendu de démissionner sous la pression de ses adversaires politiques. Ainsi, alors que le député de l'Eure et candidat à la primaire de la droite a franchi le pas dès 2012, l'ancien banquier d'affaires a rappelé que, le concernant, cette décision était coûteuse. Réellement.

Il lui faudra ainsi débourser "50.000 euros, ou un peu plus", suite à sa démission, a-t-il également affirmé à Mediapart. En effet, s'il a été intégré il y a plus de dix ans (la durée due au service de la Nation pour un diplômé de l'ENA tel que lui), ses différents passages dans le privé, à Rothschild, ou encore au gouvernement, lors duquel il était en disponibilité de la fonction publique, font qu'il ne totalise que six ans en tant que fonctionnaire. Il devra donc rembourser le coût de ses études, comme le veut la règle.

Plusieurs dizaines de milliers d'euros qui, selon Emmanuel Macron, sont loin d'être anecdotiques. "J'ai gagné de l'argent en banque d'affaires mais je ne suis pas millionnaire", a-t-il ainsi déclaré mercredi.

 

Auteur(s): PP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"J'ai gagné de l'argent en banque d'affaires mais je ne suis pas millionnaire", a assuré Emmanuel Macron.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-