Xavier Bertrand s'octroie une augmentation de salaire de 4.000 euros

Xavier Bertrand s'octroie une augmentation de salaire de 4.000 euros

Publié le 01/04/2016 à 12:37 - Mise à jour à 12:44
©Gonzalo Fuentes/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Xavier Bertrand a quitté son mandat de député et donc la rémunération qui allait avec. Pour compenser, le 26 janvier dernier, il a fait voter aux élus de l'agglomération de Saint-Quentin une délibération lui octroyant 4.000 euros brut.

Comme il l'avait promis lors de la campagne pour les élections régionales, Xavier Bertrand a renoncé au cumul des mandats, démissionnant de ses postes de député et de maire de Saint-Quentin, dans l’Aisne, en janvier. Il ne lui reste donc plus que le mandat de président de la région Hauts-de-France et président de la communauté de l'agglomération de Saint-Quentin.

Donc afin de compenser sa baisse de revenu, Xavier Bertrand a donc fait voter le 26 janvier dernier une augmentation de ses indemnités pour son poste de président de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin. Celle-ci s'élève à 4.000 euros brut soit 2.400 euros après impôt selon son équipe.

Pour expliquer une augmentation qui passe mal en ces temps d'austérité, le président de la région Hauts-de-France a expliqué qu'auparavant il ne touchait pas de salaire pour ce mandat. Et pour cause, en cumulant ses revenus de député-maire de Saint-Quentin, il atteignait le plafond du montant des indemnités des élus qui cumulent les mandats. Ce plafond est établi à 1,5 fois le montant des indemnités de base, soit 8.231 euros brut par mois pour les députés. A cela il fallait rajouter l'indemnité représentative des frais de mandat (IRFM) des députés, d'un montant de 5.770 euros brut.

"Je précise que je suis 5% en dessous du maximum, conformément à ce que j’ai demandé aux élus régionaux", a expliqué l'intéressé, avant de souligner: "si j’étais resté député, ma situation aurait été plus confortable car je percevrais les mêmes indemnités, mais l’IRFM en plus". Quant à savoir pourquoi cela a entrainer une polémique, Xavier Bertrand a une idée: "cette polémique est venue depuis quelques jours depuis le Front National, tout le monde a mordu à l’hameçon du Front National".  

"Non-cumul ne doit pas dire paupérisation des élus", a justifié un proche d'un candidat à la primaire de la droite dans Libération. "C’est pratique la politique: on peut adapter son revenu à sa situation", a commenté ironiquement le même journal. 


 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En quittant ses postes de députés et maire, Xavier Bertrand s'est assis sur une rémunération de 8.300 euros bruts plus l'IRFM.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-