Pourquoi la Chine fait-elle toujours partie des pays bénéficiaires de l’aide française au développement?

Pourquoi la Chine fait-elle toujours partie des pays bénéficiaires de l’aide française au développement?

Publié le 12/11/2021 à 15:52
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Dans le cadre des rapports de l'Assemblée pour le projet de loi de finances pour 2022, l’annexe numéro 5 concerne le budget alloué à l’aide au développement. Depuis le début de la législature, les crédits du budget pour la mission “Aide publique au développement” sont ceux qui ont le plus augmenté (de 82 % entre la loi de finances initiale pour 2018 et le projet de loi de finances pour 2022) et cela à cause de la reconstitution de l’association internationale de développement. Le député des Républicains Marc Le Fur, rapporteur spécial pour cette partie, remarque une dynamique budgétaire satisfaisante malgré quelques améliorations possibles et signale un manque de cohérence en ce qui concerne l’aide publique à la Chine, qui bénéficie toujours des subsides de l’aide française au développement, alors qu’il s’agit d’une des premières puissances économique du monde.

La Chine, en passe de devenir la première puissance mondiale et pourtant toujours bénéficiaire de l’aide au développement

En 2020, la Chine est le neuvième principal bénéficiaire de l’APD bilatérale, devant des pays comme le Burkina-Faso ou le Cameroun. Le rapporteur spécial déplore, face au constat que la Chine, en passe de devenir la première puissance économique mondiale, ait reçu 371 millions d’euros d’aide française au développement, sur la période 2018-2020. Cette aide se manifeste principalement dans la coopération universitaire. Pour l’année 2019-2020, 16 684 étudiants chinois étaient présents en France.

La Chine avantagée par son statut de pays en voie de développement

Marc Le Fur explique que si ces aides incompréhensibles sont distribuées, c’est tout simplement parce que l’OCDE la considère toujours comme un pays en voie de développement, en raison de son PIB par habitant. Cet indicateur est calculé en divisant le PIB global du pays par la population. En raison du nombre colossal de sa population (1,4 milliard de personnes), il n’est pas étonnant que la Chine n’ait pas dépassé ce seuil de "développement". Selon le député Marc Le Fur, il serait pourtant impératif de considérer aujourd’hui la Chine comme un pays développé. "Il est temps de mener une action résolue auprès du CAD afin de modifier ces critères : au regard du niveau de développement de la Chine et de son influence grandissante dans un grand nombre de pays réellement en développement".

Réorienter le budget en fonction des enjeux migratoires

Une fois que la Chine sera dépossédée de son statut de pays en développement, l’aide française pourra se concentrer vers l’Afrique, et le Moyen-Orient. Le député recommande également d’initier une réflexion concernant la valorisation dans l’aide au développement des enjeux migratoires. Il souligne par ailleurs que des indicateurs de performance devront être insérés au sein du programme 370 Restitution des « biens mal acquis », dispositif permettant de restituer les produits issus de la vente des avoirs tirés de corruption, dits « biens mal acquis », aux populations lésées. Ce dispositif, n’étant pas encore doté de crédits, ne comporte à ce jour aucune information relative à la performance.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Entre 2018 et 2020, la Chine a reçu 371 millions d'euros de la part de la France pour l'aide au développement.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-