Italie: Salvini ne réussit pas à faire tomber son propre gouvernement

Italie: Salvini ne réussit pas à faire tomber son propre gouvernement

Publié le 14/08/2019 à 10:36 - Mise à jour à 10:39
© Tiziana FABI / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le Sénat italien a décidé mardi 13 de reporter à la semaine prochaine le débat sur la motion de censure déposée contre le gouvernement de Giuseppe Conte par la Ligue. Matteo Salvini perd une occasion d'organiser au plus vite des élections anticipées comme il le veut.

 

Matteo Salvini n'a pas tout à fait réussi son coup de poker. Le Sénat italien, convoqué au grand complet ce mardi 13, a décidé de la date pour l’examen d’une motion de censure déposée par la Ligue (extrême droite) pour faire tomber le gouvernement de Giuseppe Conte: ce sera le 20 août. Soit plus tard que ce qu'avait prévu l'actuel ministre de l'Intérieur transalpin.

Si le leader de la Ligue pouvait compter sur le soutien de Forza Italia (FI) de Silvio Berlusconi et des néofascistes de Fratelli d'Italia pour espérer faire tomber le gouvernement de Conte, il s'est heurté à un front composer de ses anciens alliés du Mouvement 5 Etoiles (M5S) qui avait fait cause commune avec le Parti démocrate (PD° de Matteo Renzi.

Lire aussi – Italie: les héritiers du fascisme Fratelli d'Italia pourraient gouverner avec Salvini

Le chef de file du M5S, Luigi Di Maio, a accusé son ex-partenaire de gouvernement d’avoir, en faisant éclater la coalition Ligue-M5S le 8 août, donné un "coup de poignard dans le dos au pays". "Les Italiens le feront payer à la Ligue", a-t-il assuré, même si le parti de Mateo Salvini est crédité de 36 à 38% des intentions de vote, quasiment 20 points de plus qu’aux élections législatives de mars 2018. Le M5S a perdu quasiment le même nombre de points entre ces deux élections à en croire les sondages.

L'hypothèse de la création d'un gouvernement de courte durée formé autour du M5S et du PD avec d'autres formations plus petites reste envisageable. Composé de techniciens, il aura la lourde tâche de faire adopter le budget pour 2020.

Jeudi dernier, le ministre de l’Intérieur avait brutalement rompu son mariage avec le M5S, l’accusant de faire obstruction à tous ses projets, sur les baisses d’impôts ou les grands chantiers d’infrastructures.

La crise au sein de la coalition a été déclenchée par le dernier vote de la session parlementaire sur la ligne de train devant relier Lyon à Turin, mercredi. Le M5S s'est retrouvé à voter tout seul une motion contre cette liaison franco-italienne à grande vitesse, tandis que la Ligue apportait son soutien à deux motions de l'opposition en faveur du projet.

Voir:

Italie: Salvini réclame des élections anticipées et rompt la coalition gouvernementale

Européennes: Salvini lance un appel pour une alliance des souverainistes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Sénat italien a décidé mardi 13 de reporter à la semaine prochaine le débat sur la motion de censure déposée contre le gouvernement de Giuseppe Conte.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-