Yémen: l'ONU appelle a une "pause humanitaire" dans les combats qui ravagent le pays

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Yémen: l'ONU appelle a une "pause humanitaire" dans les combats qui ravagent le pays

Publié le 11/04/2015 à 15:00 - Mise à jour à 15:02
©Khaled Abdullah Ali Al Mahdi/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Maxime Macé
-A +A

La situation chaotique dans laquelle est plongé le Yémen menace la situation humanitaire. L'ONU a demandé l'instauration d'une trêve humanitaire de quelques heures par jours pour faire parvenir de l'aide à la population civile.

La situation humanitaire au Yémen est de plus en plus critique en raison des combats qui opposent le gouvernement élu, à majorité sunnite, aux rebelles houthis, d'obédience chiite, depuis plusieurs mois. A cette situation violente s'ajoute la présence d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique et l'émergence d'un groupe djihadiste se revendiquant de l'Etat islamique.  

L'Arabie saoudite a pris la décision, mercredi 25 mars, de prendre la tête d'une coalition de pays sunnites (appuyé par les Etats-Unis) pour soutenir le régime du gouvernement d'Abd Rabbo Mansour Hadi réfugié dans le port stratégique d'Aden au sud du pays sous la menace des milices houthis qui avance depuis la capitale Sanaa.

Le royaume wahhabite a mené plusieurs raids aériens sur les positions rebelles de la capitale et dans leur fief du nord du pays. Les Houthis sont soutenu pour leur part par l'Iran qui souhaiterait imposer un pouvoir chiite dans le pays, à l'instar du Hezbollah au Liban ou du gouvernement chiite d'Irak. Ces frappes aériennes et l'intensification des combats depuis deux semaines auraient coûté la vie à 650 personnes et blessés plus de 2.000 selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le coordinateur des affaires humanitaires de l'ONU au Yémen, Johannes Van Der Klaauw, a appelé à "une pause humanitaire immédiat" dans les combats, expliquant que l'ONU avait " besoin de quelques heures au moins chaque jour" pour acheminer plus facilement l'aide à une population qui manque de tout et notamment de médicaments.

Vendredi 10 et ce samedi, deux avions sanitaires de la Croix-Rouge international ont réussi à se poser à Sanaa pour apporter plus d'une cinquantaine de tonnes de matériel sanitaire. 

 

Auteur(s): Maxime Macé

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un avion de la Croix-Rouge a pu se poser à Sanaa au Yémen pour apporter du matériel médical.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-