Baisse de la consommation de charcuterie en France après un rapport de l'OMS

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Baisse de la consommation de charcuterie en France après un rapport de l'OMS

Publié le 27/11/2015 à 14:51 - Mise à jour à 15:02
©Remy Gabalda AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Depuis que l'OMS a classé la viande transformée dans la catégorie des agents cancérigènes, les ventes de charcuterie semblent avoir chuté en France.

Les ventes de charcuterie dans les grandes surfaces françaises auraient diminué dans les semaines suivant la publication d’une étude de l'OMS fin octobre dans lequel la viande rouge mais aussi le saucisson, le jambon et autres rillettes étaient considérée comme un facteur à risques dans le développement des cancers.

"L'ensemble des produits de boucherie et de charcuterie affichent une baisse des ventes de près de 5% au cours de la dernière semaine d'octobre" par rapport à la même période en 2014, et "l'impact semble du même ordre de grandeur sur les deux semaines suivantes", a indiqué le cabinet d'étude IRI.

Les achats de foie gras et de rillettes ont payé le plus lourd tribut encore, chutant respectivement de 27,3% et 11,7% au cours de la semaine du 1er novembre, soit immédiatement après la présentation du nouveau classement. Cependant, la Fédération française des industriels charcutiers traiteurs (FICT) estime qu’il est prématuré de tirer une tendance générale et beaucoup espèrent que les fêtes de fin d’année permettront d’atténuer ces résultats. 

Le cabinet Nielsen, pour sa part, relève également un recul des ventes de charcuterie dans les hyper et supermarchés français par rapport à l’année précédente, particulièrement dans la semaine du 8 novembre (-4,9 %), puis un léger mieux la semaine du 15 novembre (-2,6 %).

Le 26 octobre, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l'agence cancer de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a classé la viande transformée, essentiellement la charcuterie, dans la catégorie des agents "cancérogènes pour l'homme". En se défendant toutefois de vouloir inciter les consommateurs à ne plus manger de viande. "Notre étude ne demande pas aux gens d'arrêter de manger de la viande transformée mais indique que réduire la consommation de ces produits peut réduire le risque de cancer colorectal", avait expliqué l'organisation. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les ventes de charcuterie sont en baisse depuis la diffusion d'un rapport de l'OMS.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-