Jean-Michel Blanquer et la manipulation des lycéens, une accusation grave contre l’Education Nationale !

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Jean-Michel Blanquer et la manipulation des lycéens, une accusation grave contre l’Education Nationale !

Publié le 24/11/2020 à 08:18
Ludovic MARIN / AFP / POOL
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Le Ministre de l’Education Nationale est accusé d’avoir manipulé une association lycéenne, déclenchant la colère du milieu syndicat lycéen et étudiant.

C’est en 2018, que l’association Avenir Lycéen est créée, pour défendre les intérêts et promouvoir l’action des lycéens. Le groupement de jeunes demande une subvention de 80.000 € pour financer ses actions, et dès 2019, le Ministère de l’Education Nationale lui octroie 65.000 €. Voilà donc les faits, que personne ne peut contester, et qui ont conduit les journalistes de Libération à publier une longue enquête, dont la conclusion pointait la manipulation du Ministère de l’éducation Nationale.

Une association pour servir la communication de Jean-Michel Blanquer ?

En d’autres termes, Avenir Lycéen aurait été créé, selon Libération, pour servir la communication de Jean-Michel Blanquer. Le Ministre, souvent malmené par les associations lycéennes et étudiantes, aurait donc concrétisé son besoin de soutien pour pouvoir conduire ses réformes. L’accusation est grave, et la question des 65.000 attribués à l’association se pose alors. S’agissait-il d’une « récompense » pour les services rendus ou d’un financement d’actions tangibles et concrètes ?

Et c’est une étude de Médiapart, publié il y a quelques semaines, qui apporte la réponse à cette interrogation. L’étude concluait qu’une partie des subventions perçues avait été dépensée dans des frais de bouche exagérés pour ce type d’association mais aussi dans des hôtels de luxe.

Une association lycéenne comme bouc émissaire ?

De leur côté, les lycéens de l’Association se sont défendus maladroitement, en commençant par régler leurs comptes sur la place publique. Des histoires de cœur, des récits de trahison, des aveux d’incompétence (pour gérer un tel budget), …. Ont précédé des explications peu convaincantes. Dans un communiqué de presse, rédigé à la hâte apparemment,  Avenir Lycéen explique :

« Les statuts n’ont jamais mentionné de limitation de frais de bouche, par événement et par tête. »

 

Maladresse ou manipulation ?

Interrogé sur le montant de la subvention accordée à l’association, Robi Morder, président du Groupe d’études et de recherche sur les mouvements étudiants (Germe) explique :

« Le montant de la subvention de 2019, pour une association qui vient de se créer, peut sembler élevé »

Le Ministère lui se défend en soulignant que bien d’autres associations ont reçu des subventions encore plus importantes. Pour Jean-Michel Blanquer, cette accusation est politique résumant à sa façon la situation :

« Vous avez juste des lycéens qui ont peut-être dépensé de manière inopinée l’argent qu’ils avaient. J’ai tout de suite demandé une enquête là-dessus. Ce n’est pas davantage que cela »

Il dénonce un « non-sujet, monté en épingle par un secteur de l’ultra-gauche ».  Et le Ministre de l’Education nationale rejoint alors l’analyse de Nathan Monteux, le cofondateur d’Avenir Lycéen, qui affirmait n’avoir jamais été manipulés et revendiquait le droit   « à porter une autre voix que celle de l’extrême gauche syndicale ».  Que cette voix soit en faveur de la position du Ministère ou pas…

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :


Le Ministre de l'Education Nationale accusé de manipulation des lycéens ?

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-