Pas de vacances au ski pour les fêtes, la sidération dans les stations

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pas de vacances au ski pour les fêtes, la sidération dans les stations

Publié le 25/11/2020 à 14:04
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
L’ouverture des stations de ski pour les vacances de fin d’année est « impossible », a jugé Emmanuel Macron. 
 
Quelques heures plus tôt l’Association des maires des stations de montagne assurait sur son compte Twitter que ces dernières « préparent l’accueil des vacanciers dans le respect des gestes barrière », et les stations françaises annonçaient leurs ouvertures pour début décembre.
 
L’ANMSM avait en réalité des raisons d’espérer après une rencontre, lundi, à Matignon au cours de laquelle il avait été annoncé qu’une décision serait prise « dans les dix prochains jours ». Le couperet est pourtant tombé dès le lendemain, avec l’effet d’une douche froide.
 
Alexandre Maulin, le président de Domaines skiables de France, n’a pas mâché ses mots dans les colonnes du Dauphiné Libéré :
 
« On s’est foutu de nous, on s’est fait avoir »
 
Pour les 350 stations de ski françaises, qui avaient déjà fermé prématurément en mars, le coup est rude. L’avant-saison et la période des fêtes représentent entre 20 et 25% de leur chiffre d’affaires, pour un secteur qui emploie plus de 120 000 saisonniers. 
 
Noël à la montagne, c’est toujours possible ! 
 
85% des vacanciers fréquentent les stations de sports d’hiver pour le ski. S’ils seront effectivement privés de cette activité, ils pourront tout de même passer les fêtes de fin d’année à la montagne. 
 
Gilles Chabert, en charge de la montagne à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, regrette d’ailleurs une erreur de communication de la part du président: si les remontées mécaniques ne fonctionneront pas, si les bars, restaurants et autres discothèques garderont effectivement portes closes (hors service à emporter), les stations comptent bien vivre jusqu’à l’ouverture effective et leurs commerces seront ouverts.
 
« On pourra toujours venir respirer le grand air. On ne fera peut-être pas du ski alpin, mais on pourra faire de la raquette et peut-être du ski de fond. On ne va pas nous attacher pour nous empêcher de nous promener ! »
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :


Pas de ski, en France, pour les vacances de Noël

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-