Alpes-de-Haute-Provence: elle se tranche un doigt en postant une lettre

Alpes-de-Haute-Provence: elle se tranche un doigt en postant une lettre

Publié le 05/09/2018 à 16:24 - Mise à jour à 16:30
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une femme de 31 ans a été victime d'un accident exceptionnel samedi à Peipin, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Elle s'est tranché le doigt en postant un courrier dans une boîte aux lettres de La Poste de la commune.

C'est un accident rarissime. Une jeune femme âgée de 31 ans a eu le doigt sectionné alors qu'elle postait une lettre. Les faits se sont déroulés à Peipin, dans les Alpes-de-Haute-Provence, samedi 1er septembre.

La jeune kinésithérapeute était en visite chez ses parents. Elle habite en effet dans les Bouches-du-Rhône, à La Ciotat.

Elle devait visiblement envoyer une lettre et s'est donc dirigée vers La Poste du village. Arrivée à une boîte aux lettres elle a donc posté sa missive et c'est là que l'impensable est arrivé.

A voir aussi: Lot-et-Garonne - un chasseur a le bras arraché lors d'un accident de tir

La jeune femme a eu le majeur tranché net, sans que la raison exacte de cette blessure soit pour l'heure expliquée. Les pompiers de Château-Arnoux ont alors dû intervenir en urgence, comme l'a indiqué La Provence.

Ils ont pris en charge la blessée et ont même dû démolir la boîte aux lettre pour récupérer la phalange de la trentenaire qui était tombée au travers de la fente.

La kinésithérapeute a été transportée dans un service spécialisé de l'hôpital d'Aix-en-Provence, à près d'une centaine de kilomètres de là.

Sur place, les médecins n'ont malheureusement pas pu greffer le morceau de majeur que les pompiers avaient eu tant de mal à récupérer. Elle a depuis pu rentrer chez elle après avoir reçu les soins nécessaires.

A lire aussi:

Bretagne: percuté par un TER, sa jambe est sectionnée

Son compagnon diffuse leur sextape, elle lui sectionne le pénis au sécateur

Accident de chasse: un homme mort la carotide sectionnée lors d'une battue aux sangliers

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La phalange sectionnée de la jeune femme n'a pas pu être greffée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-