Appel à témoins d'une jeune femme droguée et violée pendant le Hellfest

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Appel à témoins d'une jeune femme droguée et violée pendant le Hellfest

Publié le 30/06/2019 à 12:57 - Mise à jour à 12:58
© Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une jeune femme a lancé vendredi 28 juin un appel à témoins sur Facebook pour retrouver l'homme qui l'a droguée et violée pendant le Hellfest. Son message a été relayé en masse sur les réseaux sociaux et la gendarmerie nationale a pu le consulter, lui conseillant de porter plainte au plus vite.

Une jeune femme a raconté sur Facebook avoir été droguée puis violée alors qu'elle participait le week-end dernier seule à son premier Hellfest, le festival de musiques extrêmes qui se tenait à Clisson (Loire-Atlantique).

Elle a posté un long message sur un groupe Facebook privé demandant à quiconque qui aurait pu voir quelque chose de la contacter, afin qu'elle puisse aller porter plainte avec un certain nombre d'éléments.

Samedi soir, alors qu'elle attendait avec impatience le groupe Architects, son préféré, elle a commencé à se sentir mal et a dû sortir de la foule. Elle assure qu'à ce moment-là elle n'avait consommé que deux bières et qu'elle était parfaitement lucide avant son malaise.

"Le concert commence, on est de plus en plus serrés. Mais je sens rapidement que quelque chose ne va pas. J'ai le cœur qui s'accélère, des nausées. (…) Je me décide à essayer de sortir de cette foule, et sens que quelqu'un suit le mouvement derrière moi. (…) Quelques minutes passent, et quelqu'un me soulève puis me passe son bras sur les épaules pour me tenir", raconte-elle.

Lire aussi: au Hellfest, "un monde à part" pour un public hétéroclite

D'après la suite de son récit, cet individu était apparemment son agresseur: "Après avoir marché un peu j'ai entendu un festivalier dire «euh, ça va?» en s'arrêtant devant nous, et ce bâtard répondre «oui, elle est juste bien bourrée». Toi, si tu te reconnais, s'il te plait aide-moi".

L'agresseur l'aurait ensuite emmenée dans une tente, où il l'aurait violée: "Je ne pouvais pas me débattre, mais j'entendais tout et je ressentais la douleur".

La victime présumée explique ensuite qu'elle a pu passer des examens médicaux une fois qu'elle a recouvré ses esprits mais qu'elle n'a pas encore porté plainte, espérant trouver des témoignages, photos ou vidéos, où l'on verrait l'individu la guider vers la tente.

Son message a été relayé en masse sur les réseaux sociaux et la jeune femme a reçu des milliers de commentaires en soutien. La gendarmerie nationale a pu consulter son histoire et lui a conseillé d'aller porter plainte au plus vite.

Voir aussi:

Isère: une jeune fille mineure violée en pleine rue

Isère: cinq ans de prison pour avoir violé ses sœurs

Lyon: à 21 ans, il violait et étranglait les prostituées

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une jeune femme aurait été droguée et violée pendant le Hellfest.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-