Actes de tortures et de barbarie: les parents d'une fillette dans le coma mis en examen

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Actes de tortures et de barbarie: les parents d'une fillette dans le coma mis en examen

Publié le 05/01/2018 à 10:31 - Mise à jour à 10:42
© Philippe Huguen / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Pas moins de cinq personnes de la même famille ont été mis en examen jeudi pour maltraitance sur une fillette de six ans hospitalisée dans un état grave à Bourges. Ses parents devront répondre d'actes de torture et de barbarie commis de manière habituelle sur mineur de quinze ans.

Le pronostic vital de cette enfant est toujours engagé ce vendredi 5. Une fillette de 6 ans a été transportée inconsciente samedi 30 à l'hôpital de Bourges par sa mère et ses tantes qui ont pris la fuite après avoir décliné une fausse identité.

Le corps de l'enfant était constellé de marques de maltraitances: coups, brûlures et même morsures. La petite fille est dans un coma profond à l'hôpital de Tours où elle a été transférée au vu de la gravité de ses blessures.

Lire aussi - Bourges: une petite fille maltraitée dans le coma, une partie de sa famille en garde à vue

Sa mère et son conjoint, interpellés par les forces de l'ordre à Toulouse, ont été mis en examen jeudi 4 pour "actes de torture et de barbarie commis de manière habituelle sur mineur de quinze ans" et placés en détention provisoire, a annoncé le parquet de Bourges. En garde à vue, le compagnon, dont on ignore s'il s'agit du père de l'enfant, a reconnu avoir donné quelques coups mais a nié être responsable de toutes les blessures de la fillette, a fait savoir France Bleu Berry.

Deux sœurs et un frère de la mère de l'enfant, également appréhendés, ont aussi été mis en examen pour non-assistance à personne en danger et placés sous contrôle judicaire.

"La petite fille faisait l'objet d'une procédure d'assistance éducative depuis le mois de juin 2017. Le juge des enfants avait ordonné son placement au mois d'octobre. Cependant, ni les services sociaux ni les services de police n'étaient parvenus à retrouver l'enfant, sa mère ayant manifestement fait tout son possible pour s'y soustraire", a également fait savoir un communiqué du parquet.

Europe 1 rapporte également que le petit frère de la victime aurait fait l'objet d'un signalement de son école, car il présentait des traces de coups et son mutisme en classe inquiétait ses enseignants. Il a été placé en famille d'accueil depuis. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les parents d'une fillette de six ans, entre la vie et la mort, sont soupçonnés d'actes de tortures et de barbarie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-