Champs-Elysées ou "chez Castaner"? Où manifesteront les Gilets jaunes samedi

Champs-Elysées ou "chez Castaner"? Où manifesteront les Gilets jaunes samedi

Publié le 22/03/2019 à 14:46 - Mise à jour à 15:13
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Des manifestations non-autorisées de Gilets jaunes sont attendues samedi 23 à Paris. Les Champs-Elysées ayant été sanctuarisés, plusieurs autres lieux sont susceptibles d'être choisis. Le gouvernement a fait savoir qu'il ne laisserait pas ces attroupements se former, quitte à interpeller "massivement".

Un acte 19 décisif des Gilets jaunes se prépare pour samedi 23, avec de nombreuses inconnues quant aux formes et lieux de mobilisations. A la mi-journée ce vendredi 22, aucune manifestation autorisée n'avait été annoncée par la Préfecture de Police, mais ce sont surtout les rassemblements non-déclarés qui inquiètent pour cette nouvelle journée de mobilisation.

"Nous interdirons les manifestations des Gilets jaunes dans les quartiers les plus touchés dès lors que nous aurons connaissance de la présence des ultras, notamment les Champs-Elysées", avait prévenu Edouard Philippe après le saccage de l'avenue le samedi précédent. Le Premier ministre n'avait donc pas fermé la porte à des manifestations déclarées dans d'autres secteurs.

Mais la frange la plus radicale du mouvement a depuis appelé à des rassemblement non déclarés. Plusieurs lieux ont été évoqués sur les réseaux sociaux, notamment par Eric Drouet qui a diffusé un sondage proposant de choisir notamment entre La Défense, Châtelet-Les Halles, le Trocadéro, les Champs-Elysées et "chez Castaner".

"Je reste sur les Champs, je ne ferai pas ce dont le gouvernement a envie. Ils ne respectent pas nos demandes à nous, je ne vois pas pourquoi on respecterait leurs demandes à eux", avait-il annoncé dans une vidéo après l'acte 18.

Voir: Gilets jaunes - les militaires de Sentinelle pourront tirer samedi

Ces lieux ont été évoqués par d'autres groupes Facebook rassemblant quelques milliers de participants, mais ceux-ci se sont fait plus rares, peut-être parce qu'annoncer sa présence revient à prévenir les autorités.

Le gouvernement a promis une réponse ferme, assurant qu'il ne laissera pas de rassemblements illégaux se former. Le montant des amendes pour participation à une manifestation interdite a été relevé à 135 euros et le secrétaire d'Etat à l'Intérieur a prévenu: "s'il le faut nous interpellerons massivement ". Il a également brandit la menace de peines de prison. Les personnes participant à un "attroupement" et refusant de se disperser encourent en effet jusqu'à un an d'enfermement.

Lire aussi:

Eric Drouet veut un représentant des Gilets jaunes, Maxime Nicolle s'y oppose

Les Gilets jaunes seront considérés comme des "émeutiers" samedi 23, prévient Nuñez

Gilets jaunes: un samedi test pour un exécutif qui affiche de "la fermeté"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Plusieurs manifestations non-autorisées de Gilets jaunes sont attendues à Paris samedi 23.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-