Complot pédophile et enlèvement d'enfants : l'ex-gendarme et la mère condamnés

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 31 août 2018 - 09:12
Image
Les restes carbonisés de la jeune fille au pair française Sophie Lionnet ont été retrouvés dans le jardin du logement de son employeuse Sabrina Kouider dans le sud de Londres
Crédits
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
La mère, l'ex-gendarme, sa compagne et ses complices ont été condamnés.
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
Cinq personnes ont été condamnées jeudi à Saintes pour avoir voulu tenter d'enlever des enfants à leur père. La mère, souffrant de troubles psychiatriques, avait contacté ce groupe mené par un ex-gendarme et persuadé de l'existence de complots pédophiles, pour les enlever à leur père.

Un ex-gendarme et ses complices ont été condamnés jeudi 30 à Saintes pour avoir tenté d'enlever un enfant. Membres d'un groupuscule d'activistes persuadés de l'existence de complots pédophiles et d'une justice "satanique", ils comptaient procéder au rapt de trois enfants dont la mère, atteintes de troubles délirants, avait fait appel à eux.

Cette femme avait déjà une première fois enlevé ses trois enfants à la garde de leur père entre 2008 et 2011. Les gendarmes l'avaient finalement retrouvée. Pour les garder auprès d'elle, elle n'avait pas hésité à accuser son ex-compagnon et la mère de ce-dernier de pédophilie. Mais la justice n'y a pas cru, notamment en raison des problèmes psychiatrique de l'accusatrice. Une fragilité telle qu'elle avait à l'époque été jugée irresponsable de ses actes lors du procès.

Voir: Un pédophile estime qu'un enfant en "âge de parler" peut "avoir des relations sexuelles"

En 2012, elle s'était alors tournée vers l'ex-gendarme et son groupe. Ceux-ci croyant dur comme fer aux complots pédophiles, ils n'ont pas été difficiles à convaincre de la nécessiter d'enlever les enfants. Le projet sera finalement déjoué et ses organisateurs -la mère, le gendarme, sa compagne et trois complices-arrêtés.

L'homme a depuis pris la fuite et est soupçonné de s'être réfugié au Venezuela avec sa compagne, condamnée à trois ans de prison. L'un de ses complices a été relaxé, un a écopé de deux ans de prison avec sursis et le dernier de 15.000 euros d'amende. La mère des trois enfants a de son côté été condamnée à deux ans de prison avec sursis avec mise à l'épreuve pendant trois ans, obligation de soins, interdiction de contacter les prévenus, ses enfants et son ex-mari ou de se rendre en Charente-Maritime.

Via une vidéo postée sur Internet, l'ex-gendarme a dénoncé "l'organisation pédocriminelle satanique qui est l'organe judiciaire" et le "procès d'inquisition du 30 août 2018".

Lire aussi:

Éducation sexuelle à 4 ans: Schiappa dénonce de "fausses informations"

Affaire Maëlys: réseau "pédocriminel" et enlèvement sur commande, les théories du complot prolifèrent

Meurtre de Sophie Lionnet: persuadé d'un complot, Ouissem Medouni concède être "responsable"

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
19/07 à 17:30
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.