Des jeunes Sri-Lankais, armés de haches et machettes, arrêtés en plein Paris

Des jeunes Sri-Lankais, armés de haches et machettes, arrêtés en plein Paris

Publié le 28/08/2018 à 13:40 - Mise à jour à 13:47
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La police parisienne a procédé dimanche à l'interpellation de 14 jeunes Sri-Lankais, armés de haches, de machettes et de couteaux de chasse, après des affrontements survenus porte de Pantin dans l'après-midi. Deux personnes ont été blessées.

Deux jeunes Sri-Lankais de 19 et 28 ans ont été blessés dimanche 26 porte de Pantin à Paris, lors d'affrontements entre individus de leur communauté en marge d'une célébration religieuse.

Selon Le Parisien, les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation de 14 Sri-Lankais, âgés entre 18 et 26 ans, lourdement armés: ils avaient en leur possession des haches, des machettes, des couteaux de chasse, mais aussi des bombes à gaz lacrymogène et des barres de fer.

"Ils s’étaient donné rendez-vous pour se taper dessus", a expliqué une source policière au quotidien francilien. Ils ont tous été placés en garde à vue et devraient être poursuivis pour "participation à un groupement armé".

Lire aussi: Rouen - un jeune homme violemment agressé à la machette

L'organisatrice de la procession de Ganesh, qui rassemble chaque année toute la communauté sri-lankaise d'Ile-de-France, a assuré que les personnes impliquées dans ces affrontements n'avaient rien avoir avec eux.

Mais elle a concédé que ce genre d'incidents était déjà arrivé l'année dernière: "Il y a eu l’année dernière des bagarres après la procession", a-t-elle déclaré.

Ce n'est pas la première fois que des membres de la communauté sri-lankaise parisienne règlent leurs comptes à la machette. En mars dernier, un homme avait eu le crâne scalpé et les bras tranchés lors d'une violente agression près de la Gare du Nord.

Et aussi:

Homme scalpé à la machette à Paris: un règlement de comptes entre Sri Lankais?

La vidéo de l'agression à la machette à Paris

Toulouse: ivre, il coupe à la machette l'oreille de son fils

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Quatorze Sri-Lankais ont été arrêtés à Paris dimanche, armés de haches et de machettes, après des affrontements en marge d'une fête religieuse.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-