Ecosse: la police met 45 minutes à constater que le tigre qu'elle tente d'attraper est une peluche

Ecosse: la police met 45 minutes à constater que le tigre qu'elle tente d'attraper est une peluche

Publié le 21/03/2018 à 10:36 - Mise à jour à 10:45
© Nicolas ASFOURI / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Début février, la police écossaise a déployé des effectifs impressionnants pour tenter de mettre la main sur un tigre en liberté. Néanmoins, l'animal n'était pas plus dangereux qu'un petit chaton.

C'est une traque rocambolesque qui s'est déroulé début février en Ecosse et qui a abouti à la capture délicate d'un fauve... parfaitement inoffensif. Samedi 3, l'éleveur Bruce Grubb a invité quelques amis à sa pendaison de crémaillère dans son nouveau cottage de Peterhead, dans l'Aberdeenshire. Malgré la petite sauterie en cours chez lui, il décide d'ailler veiller une de ses vaches qui va mettre bat.

Sauf que voilà, alors qu'il se rend à son étable, il aperçoit une forme sombre couchée sur la paille. L'animal paraît assez et à la robe rayée. Rayée comme celle d'un tigre! "Les veaux pouvaient naître à tout moment, donc je ne buvais pas. J'ai dirigé le faisceau de ma torche dans le hangar et je l'ai vu assis là. J’ai eu la peur de ma vie", a confié le jeune agriculteur au Scottish Sun.

Sous le choc, il pense d'abord à la sécurité de ses invités et de ses bêtes, il averti immédiatement la police écossaise, à laquelle il annonce la présence du redoutable félin sur sa propriété.

Lire aussi - Il pense que c'est un léopard et appelle les gendarmes, c'était un chat 

Devant la gravité de l'incident, les forces de l'ordre prennent les choses très au sérieux et envoient pas moins de six patrouilles sur place, dont une armée qui devra intervenir en dernier recours. Une fois sur place, les policiers établissent un périmètre de sécurité autour du fauve et appellent tous les zoos et cirques alentours pour tenter d'identifier l'animal. Peine perdue, aucun tigre n'est annoncé manquant. Pendant près de 45 minutes, les fonctionnaires de police vont réfléchir sur la meilleure solution pour neutraliser l'animal sans le blesser. Pendant ce laps de temps, la bête ne va pas bouger d'un millimètre, signe qu'elle est prête à attaquer. En effet, les tigres se figent toujours avant de passer à l'attaque.

Finalement cet immobilisme va mettre la puce à l'oreille des policiers qui, n'écoutant que leur courage, se sont approchés du félin qui était en réalité une peluche grandeur nature de tigre... Le dispositif est rapidement levé et tout le monde à pu reprendre ses occupations.

Le fauve en question.

"La police l'a emporté avec elle. Ils ont dit qu'ils voulaient le garder comme une mascotte", a témoigné Bruce Grubb au quotidien écossais. "Notre objectif ultime est de protéger le public et de garder nos agents en sécurité face à des situations incertaines. Jusqu'à ce que vous sachiez exactement à quoi vous avez affaire, chaque option doit être considérée", ont expliqué de leur côté les autorités pour justifier cet impressionnant déploiement de forces de l'ordre.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ce tigre n'est pas le tigre concerné par cette affaire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-