Elle mange des huîtres et meurt d'une infection

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Elle mange des huîtres et meurt d'une infection

Publié le 10/01/2018 à 14:51 - Mise à jour à 15:05
©Loic Venance/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une Américaine de 55 ans est décédée le 15 octobre dernier après avoir lutté pendant trois semaines contre une infection causée par une bactérie nommée vibrion. La victime serait tombée malade après avoir mangé des huîtres.

La dégustation de fruits de mer a viré au cauchemar. Jeannette LeBlanc, une Américaine de 55 ans est décédée le 15 octobre dernier des suites d'une infection, trois semaines après avoir mangé des mollusques crus, selon une information rapportée par la chaîne KTLA5. Tout a commencé en septembre dernier. Avec quelques amis, la quinquagénaire s'est rendue au marché de Westwego en Louisiane (Etats-Unis) pour acheter des huîtres. Mais environ 36h après les avoir dégustées,  elle a commencé à se sentir mal, très mal.

Dans un premier temps, elle a remarqué des plaques rouges sur ses jambes mais ne s'en est pas inquiétée, pensant qu'il s'agissait simplement d'une allergie. Mais très vite, elle a éprouvé des difficultés respiratoires. Deux jours plus tard, elle s'est donc rendue à l'hôpital où elle a succombé à une infection trois semaines après.

A Lire aussi: Plus de 200 morts par an à cause d'infections alimentaires

D'après les éléments communiqués par le média, son infection a été provoquée par le vibrion, une bactérie qui vit dans l'eau et qui provoque généralement chez l'homme des gastro-entérites. Mais certaines espèces (vibrio vulnificus et vibrio parahaemolyticus) sont à l'origine d'infections cutanées et de septicémies (infection par le sang). Elles se contractent en mangeant des fruits de mer crus ou insuffisamment cuits. Mais aussi lorsqu'une plaie ouverte est exposée à de l'eau stagnante.

A lire aussi - Solidarité: un ostréiculteur volé reçoit deux tonnes d'huîtres

Depuis, les proches de la victime tentent de sensibiliser la population aux risques liés à la dégustation d'huîtres. "Si les gens savaient qu'ils pouvaient mourir 36 ou 48 heures après avoir mangé des huîtres crues, ils ne prendraient peut-être pas le risque. Est-ce que ça vaut vraiment la peine?", s'est questionné l'un de ses proches. Un autre a lui aussi regretté le manque d'information à ce sujet: "Si Jeanette avait su que le risque était si élevé, je crois qu'elle aurait cessé d'en manger". 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


Une femme est morte d'une infection après avoir mangé des huîtres.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-