Elle mange des huîtres et meurt d'une infection

Elle mange des huîtres et meurt d'une infection

Publié le 10/01/2018 à 14:51 - Mise à jour à 15:05
©Loic Venance/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une Américaine de 55 ans est décédée le 15 octobre dernier après avoir lutté pendant trois semaines contre une infection causée par une bactérie nommée vibrion. La victime serait tombée malade après avoir mangé des huîtres.

La dégustation de fruits de mer a viré au cauchemar. Jeannette LeBlanc, une Américaine de 55 ans est décédée le 15 octobre dernier des suites d'une infection, trois semaines après avoir mangé des mollusques crus, selon une information rapportée par la chaîne KTLA5. Tout a commencé en septembre dernier. Avec quelques amis, la quinquagénaire s'est rendue au marché de Westwego en Louisiane (Etats-Unis) pour acheter des huîtres. Mais environ 36h après les avoir dégustées,  elle a commencé à se sentir mal, très mal.

Dans un premier temps, elle a remarqué des plaques rouges sur ses jambes mais ne s'en est pas inquiétée, pensant qu'il s'agissait simplement d'une allergie. Mais très vite, elle a éprouvé des difficultés respiratoires. Deux jours plus tard, elle s'est donc rendue à l'hôpital où elle a succombé à une infection trois semaines après.

A Lire aussi: Plus de 200 morts par an à cause d'infections alimentaires

D'après les éléments communiqués par le média, son infection a été provoquée par le vibrion, une bactérie qui vit dans l'eau et qui provoque généralement chez l'homme des gastro-entérites. Mais certaines espèces (vibrio vulnificus et vibrio parahaemolyticus) sont à l'origine d'infections cutanées et de septicémies (infection par le sang). Elles se contractent en mangeant des fruits de mer crus ou insuffisamment cuits. Mais aussi lorsqu'une plaie ouverte est exposée à de l'eau stagnante.

A lire aussi - Solidarité: un ostréiculteur volé reçoit deux tonnes d'huîtres

Depuis, les proches de la victime tentent de sensibiliser la population aux risques liés à la dégustation d'huîtres. "Si les gens savaient qu'ils pouvaient mourir 36 ou 48 heures après avoir mangé des huîtres crues, ils ne prendraient peut-être pas le risque. Est-ce que ça vaut vraiment la peine?", s'est questionné l'un de ses proches. Un autre a lui aussi regretté le manque d'information à ce sujet: "Si Jeanette avait su que le risque était si élevé, je crois qu'elle aurait cessé d'en manger". 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une femme est morte d'une infection après avoir mangé des huîtres.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-