Il récupère le numéro d'un dealer et se fait harceler

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Il récupère le numéro d'un dealer et se fait harceler

Publié le 26/06/2018 à 16:03 - Mise à jour à 16:04
© ROBYN BECK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Depuis qu'il a changé de numéro de téléphone, un jeune habitant d'Antibes est harcelé de messages et d'appels. Il semblerait qu'il ait récupéré l'ancien numéro d'un dealer de drogue.

Cela fait des mois qu'un jeune habitant d'Antibes est continuellement harcelé de messages. En mars 2017, le jeune homme est revenu de quelques temps à l'étranger et a donc souscrit à une offre Red de l'opérateur SFR pour avoir un numéro français.

Il a alors commencé à recevoir de très nombreux messages intempestifs dont il ignorait l'identité des destinataires. "1g de M 20 euros 1g de B 60 euros", "60e le g de blanc": le jeune homme a rapidement compris que son numéro appartenait auparavant à… un dealer de drogue.

Depuis des mois donc, le jeune Antibois qui ne boit pas et ne fume pas reçoit très régulièrement des commandes de cocaïne ou de méthamphétamines.

A voir aussi: Clermont-Ferrand: un "papy dealer" retrouvé mort dans le coffre de sa voiture

Un problème qui en plus d'être plutôt dérangeant dans la vie de tous les jours, est particulièrement gênant vis-à-vis des proches.

"Un jour, je suis en voiture avec mon Bluetooth. Je décroche et le type me parle direct de drogue… en présence de ma mère. Je lui ai tout expliqué, elle a été compréhensive. Mais c’était très gênant", a-t-il expliqué à Nice-Matin.

"Je reçois des SMS quasiment tous les jours! Parfois, je reçois aussi des appels, avec une voix de racaille. Quand je leur dis qu'ils font erreur, ils raccrochent".

Et son problème n'est pas prêt d'être résolu: la police n'a pas semblé vraiment très intéressée par cette affaire. "Ça ne nous intéresse pas", ce serait-il vu rétorquer lorsqu'il s'est déplacé au commissariat.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Depuis des mois, un jeune homme est harcelé à cause de son numéro de téléphone qui appartenait auparavant à un dealer.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-