La lycéenne fait "trop de bruit" en attendant le bus, il la matraque

La lycéenne fait "trop de bruit" en attendant le bus, il la matraque

Publié le 12/11/2018 à 14:25 - Mise à jour à 15:33
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a frappé une jeune femme avec une matraque vendredi à Pau car elle faisait trop du bruit. Il est jugé en comparution immédiate avec son épouse ce lundi.

C'est la compagne de l'agresseur qui l'a poussé à se livrer à cette agression violente. Un couple a été interpellé vendredi 9 à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques après que l'homme a violemment agressé une jeune lycéenne qui attendait le bus avec ses amis.

Les faits ont eu lieu à la sortie du collège-lycée Gaston-Fébus, à Orthez, révèle le journal Sud-Ouest. L'appartement de l'agresseur se trouve au-dessus de l'arrêt de bus. Ne supportant plus le bruit fait par les lycéennes, l'homme s'est muni d'une "grosse matraque" précise le parquet de Pau. Une fois en bas il a notamment frappé une jeune fille qui a été légèrement blessée.

Lire aussi - Saint-Brieuc: son scooter fait "trop de bruit", il est passé à tabac

Les jeunes filles ont appelé les forces de l'ordre et les secours. La victime a été prise en charge par les pompiers. Les forces de l'ordre ont interpellé l'agresseur et la compagne de ce dernier. En effet, les policiers sont rapidement arrivés à la conclusion que c'est elle qui avait désigné la victime à son compagnon.

Les deux seront jugés en comparution immédiate par un tribunal correctionnel, ce lundi 12 à Pau. Les violences ayant entraîné une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours ou n'ayant entraîné aucune incapacité de travail sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende. En cas de circonstances aggravantes, comme l'usage d'une arme, la peine peut aller jusqu'à sept ans de prison et 100.000 euros d'amende.  

Voir:

Saint-Brieuc: passé à tabac car ressemblant à un violeur présumé

Grand-Quevilly: accusé sur Facebook d'être un "violeur", il est passé à tabac dans la rue

Grenoble: il demande à des jeunes de faire moins de bruit et est passé à tabac

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme a frappé une jeune lycéenne qui faisait trop de bruit vendredi à Pau.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-