Arthur Noyer: Nordahl Lelandais a avoué que sa mort n'était pas un accident

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Arthur Noyer: Nordahl Lelandais a avoué que sa mort n'était pas un accident

Publié le 06/04/2018 à 09:26 - Mise à jour à 12:33
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Nordahl Lelandais, qui a déjà reconnu sa responsabilité dans la mort de la petite Maëlys, avait avoué jeudi dernier avoir tué le caporal Arthur Noyer. Il a expliqué qu'il a été victime d'une pulsion de "violence incontrôlable, irrépressible".

Le parquet a démenti ce vendredi 5 les informations de RTL, affirmant que Nordahl Lelandais a décrit une "bagarre" ayant entraîné une "chute mortelle".

Sa ligne de défense est différente dans les deux affaires où il est mis en examen. Contrairement à la mort de la petite Maëlys, qu'il a expliqué être accidentelle, Nordahl Lelandais a avoué lors de son audition sur l'affaire Arthur Noyer que la mort du militaire n'était pas un accident.

Selon les informations de RTL, l'ancien maître-chien n'a pas attendu d'être accablé par des indices probants pour parler, contrairement à l'affaire Maëlys. Il a expliqué son geste face aux juges en se disant victime d'une pulsion de "violence incontrôlable, irrépressible" mais a nié la préméditation.

Voir: Nordahl Lelandais a avoué avoir tué le caporal Arthur Noyer 

Nordahl Lelandais avait été conduit jeudi 29 par les enquêteurs près de Chambéry (Savoie) où les ossements du militaire de 23 ans avaient été découverts. Jusque-là, il avait reconnu avoir pris en stop le caporal mais nié toute responsabilité dans sa mort, expliquant l’avoir déposé quelques kilomètres plus loin, à sa demande. L'ex-militaire de 35 ans a avoué "avoir tué" le caporal Noyer en tout début d'audition dans le bureau des deux juges chargés du dossier avant d'être conduit sur les hauteurs de Montmélian.

Lire aussi - Outre Maelys et Arthur Noyer, Nordahl Lelandais mêlé à d'autres morts?

Le nom de Nordahl Lelandais est cité dans pas moins de dix autres dossiers de disparations en plus des meurtres avoués de la petit Maëlys de Araujo et d'Arthur Nouyer: Ahmed Hamadou (45 ans), Jean-Christophe Morin (23 ans), Adrien Fiorello (22 ans), Stéphane Chemin (33 ans), Malik Boutvillain (32 ans), Nicolas Suppo (30 ans), Georgette Bonnet (79 ans), Coralie Moussu (32 ans) et Antoine Zoia (16 ans). Le plus ancien de ces dossiers, celui de Coralie Moussu, date de novembre 2009. Et sans oublier encore une demi-douzaine d'autres disparitions mystérieuses pour lesquelles les familles demandent à la justice de procéder à des vérifications.

Néanmoins, Le parquet d'Annecy a indiqué jeudi 5, quant à la non-implication de Nordahl Lelandais dans la disparition du jeune cuisinier belge de 24 ans Adrien Mourialmé en juillet 2017 en Haute-Savoie, que "les vérifications ont été effectuées dans le cadre de l'instruction actuellement en cours pour la disparition d'Adrien Mourialmé. Aucun élément ne permet en l'état d'impliquer Nordahl Lelandais".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Nordahl Lelandais s'est dit victime d'une pulsion de "violence incontrôlable, irrépressible".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-