Sa mère meurt, il l'enterre dans son jardin pour toucher sa retraite

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Sa mère meurt, il l'enterre dans son jardin pour toucher sa retraite

Publié le 09/11/2018 à 20:13 - Mise à jour à 20:14
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

A Montbliart (Belgique), les autorités ont découvert mercredi au fond d'un jardin le corps d'une octogénaire décédée en 2010. Son fils l'avait enterrée dans le jardin sans signaler sa mort à la caisse des retraites pour continuer à toucher sa pension.

Les autorités belges ont découvert mercredi 7 à Montbliart dans la province du Hainaut une sombre affaire de fraude à la caisse des retraites. Ils ont retrouvé au fond d'un jardin le corps d'une octogénaire, décédée en 2010 de cause naturelle.

Son fils l'avait enterrée là sans signaler son décès à l'administration pour continuer à toucher sa pension de reversion. Ce sont plusieurs milliers d'euros qui ont ainsi été touchés illégalement.

La supercherie n'a pris fin que mercredi car le fils, âgé de 56 ans, est mort cet été et un notaire a pris en charge la vente de la maison. C'est lui qui, selon la Voix du Nord, a trouvé louche que personne n'ait plus vu cette vieille dame depuis des années.

Lire aussi: Toulouse - ils squattent la maison d'un retraité pour accueillir des SDF

Le notaire en question a commencé à enquêter de son côté et a ainsi découvert que tous les habitants du quartier savaient que Jeanine (c'était le prénom de l'octogénaire) était morte, mais ils pensaient qu'elle avait été enterré légalement dans un cimetière de sa ville natale.

Une enquête de police a ensuite été ouverte pour retrouver le corps de cette femme, pour qui un certificat de décès avait bien été établi.

La belle-fille de l'octogénaire, qui est donc veuve depuis cet été, a été arrêtée puisqu'elle était complice dans cette sordide affaire de fraude. Elle devait être présentée jeudi 8 à un juge d'instruction.

Et aussi:

Corse: le retraité abattu car confondu avec un criminel?

Maine-et-Loire: le retraité retrouvé décapité dans sa maison, la tête dans le jardin

Landes: un retraité tire cinq fois sur son voisin maghrébin

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme de 56 ans a fraudé la caisse des retraites pendant des années en ne signalant par la mort de sa mère pour continuer à toucher sa pension.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-