Saint-Brieuc: un homme cagoulé sème la panique dans un TGV

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Saint-Brieuc: un homme cagoulé sème la panique dans un TGV

Publié le 26/03/2019 à 09:07 - Mise à jour à 09:08
© PATRICK HERTZOG / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme de 35 ans encagoulé a semé la panique dans un TGV lundi 25 à Saint-Brieuc. Après avoir été maîtrisé par trois passagers l'homme au comportement "bizarre" a été interpellé et placé en garde à vue.

Panique à bord d'un TGV paris - Brest lundi. Un homme au comportement pour le moins étrange a enfilé une cagoule et effrayé les personnes présentes dans son wagon.

Cependant selon le procureur de Saint-Brieuc, l'affaire ne semble pas avoir de lien avec le terrorisme.

Cet homme âgé de 35 ans est monté dans ce train à grande vitesse à Paris, avec semble-t-il "beaucoup de bagages".

A voir aussi: Une quarantaine de Gilets jaunes encagoulés envahissent le domicile d'une députée LREM

Le suspect originaire de Chambéry et sans emploi a rapidement intrigué les passager de par son "accoutrement bizarre". "Il disait des choses comme «je vais leur casser la gueule» sans s’adresser à quelqu’un en particulier. Et il allait aux toilettes avec ses valises, selon des témoins", a poursuivi Bertrand Leclerc, procureur de la République.

L'homme qui "essayait de bloquer les portes" a ensuite enfilé une cagoule. Une femme s'est alors écriée qu'il était armé, provoquant un mouvement de panique. Trois passagers, dont un gendarme qui n'était pas en service, ont heureusement maîtrisé le trentenaire qui a finalement été interpellé par la Police aux frontières, "en mission de sécurisation du train".

Là, le train a été évacué temporairement à Saint-Brieuc le temps qu'une équipe de déminage inspecte les lieux. Aucune arme n'a été retrouvée. "Il n’est pas acquis qu’il ait été armé ni qu’il ait menacé des gens en particulier", a d'ailleurs tenu à souligner le procureur cité par 20Minutes.

Le suspect au "comportement un peu délirant" a été placé en garde à vue et devrait prochainement subir une expertise psychiatrique.

A lire aussi:

Paris: une nounou gazée par un homme encagoulé devant l'enfant qu'elle gardait

Seine-Saint-Denis: des hommes cagoulés frappent la directrice et des agents d'un centre de loisirs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme cagoulé a semé la panique dans un TGV, il a finalement été interpellé par la police.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-