Séquestrés, des enfants étaient entraînés à commettre des fusillades dans des écoles

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Séquestrés, des enfants étaient entraînés à commettre des fusillades dans des écoles

Publié le 09/08/2018 à 10:03 - Mise à jour à 10:15
© SUZANNE CORDEIRO / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Au moins un des onze enfants retrouvés dans un campement de fortune au Nouveau-Mexique vendredi dernier était entraîné à l’usage des armes à feu "pour de futures fusillades en milieu scolaire". Les victimes étaient séquestrées dans d'horribles conditions.

Onze enfants, âgés de un à 15 ans, ont été découverts dans un camp de fortune, particulièrement sordide dans le comté de Taos, au Nouveau-Mexique. Avec les enfants s'y trouvaient deux hommes (suspectés d'être des extrémistes musulmans) armés d'un fusil d'assaut AR-15, ainsi que cinq chargeurs armés de 30 balles, et quatre pistolets chargés. Trois femmes suspectées d'être les mères des enfants ont également été retrouvées.

Vendredi 3, une importante opération de police a permis de délivrer les enfants et de neutraliser les adultes sans faire de victimes. Le taudis dans lequel se trouvaient les enfants a été décrit comme "une caravane étroite, enterrée dans le sol, couverte de plastique, sans eau, canalisation ou électricité".

Les jeunes séquestrés, qui vivaient dans des conditions d'hygiène à peine croyables, étaient vêtus de simples morceaux de tissus et présentaient des signes d'une importante malnutrition.

Voir - Les parents de la "maison de l'horreur" plaident non coupable

Au moins un des enfants retenus était entraîné à l’usage des armes à feu pour des attaques contre des écoles. "Un tuteur temporaire de l'un des enfants a déclaré que l'accusé avait entraîné l'enfant à tirer avec un fusil d'assaut pour se préparer à de futures fusillades en milieu scolaire", a expliqué Associated Press.

L’enquête des forces de l’ordre avait débuté en décembre 2017, dans le comté de Jonesboro, en Géorgie, où Siraj Wahhaj, un des hommes interpellés, était soupçonné d’avoir enlevé son fils Abdul-Ghani, qui souffrait d’épilepsie et de troubles mentaux. Le corps sans vie de cet enfant de trois ans a été découvert près due camp de fortune après l'interrogatoire des suspects. Sa mère avait expliqué aux autorités que son père souhaitait exorciser son fils, dont il pensait que les problèmes de santé étaient dus à un démon.

Siraj Wahhaj, dont le père est un imam respecté de la communauté new-yorkaise, "représente un grand danger pour les enfants rescapés sur la propriété ainsi qu'une menace pour l'ensemble de la communauté en raison de la présence d'armes à feu et de son intention d'utiliser ces armes de manière violente et illégale", a fait savoir le procureur Hasson, en charge de l'enquête.

Lire:

Etats-Unis: séquestré par sa mère pendant 2 ans, un enfant retrouvé dans un état d'extrême maigreur

Toulouse: le mari violent séquestrait sa femme et ses enfants

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au moins un enfant retrouvé dans un campement de fortune au Nouveau-Mexique était entraîné pour des tueries dans des écoles.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-