Sur Twitter elle dévoile une vidéo terrifiante de violences conjugales, la police n'intervient pas

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Sur Twitter elle dévoile une vidéo terrifiante de violences conjugales, la police n'intervient pas

Publié le 10/02/2019 à 12:40 - Mise à jour le 11/02/2019 à 07:24
© Philippe LOPEZ / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une internaute, Sofia OIO qui se présente comme une activiste féministe, a publié samedi 9 une vidéo glaçante, prise depuis le palier de son appartement à Toulouse. Les cris d'une femme battue retentissaient dans le hall du bâtiment. D'après elle, les policiers sont intervenus, ont seulement demandé une pièce d'identité au suspect, le mari de la voisine, avant de repartir.

Les cris stridents sont terrifiants. Une vidéo a été largement partagée sur Twitter samedi. Elle a été une première fois publiée par une certaine Sofia OIO, se présentant comme une activiste féministe. Elle a été alertée par les cris déchirants de l'une de ses voisines, visiblement battue par son compagnon.

Depuis son pallier, l'internaute a filmé la porte de l'appartement toulousain de sa voisine dont les hurlements pouvaient être très clairement entendus dans la cage d'escalier de l'immeuble.

Selon l'internaute, la police est bien intervenue sur les lieux et a réclamé une pièce d'identité à l'homme suspecté d'être l'auteur des coups. Les forces de l'ordre sont ensuite reparties sans procéder à aucune interpellation. 

A voir aussi: Des milliers de femmes s'unissent "contre les violences" à l'appel de Muriel Robin

Sofia OIO a expliqué avoir rappelé la police pour que intervention utile soit menée, sans succès. Cette activiste féministe a donc publié la vidéo sur son compte Twitter et interpellé la préfecture d'Occitanie, la préfecture de police mais aussi Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes.

La femme a été prise en charge par une brigade envoyée sur place. Elle a cependant refusé de porter plainte contre l'homme auteur des coups.

Selon le gouvernement, 130 femmes ont été tuées sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon durant l'année 2017. En moyenne chaque année pas moins de 219.000 femmes sont victimes de violences physiques ou sexuelles de la part de leur conjoint.

A lire aussi:

Nantes: pour sauver une femme battue par son mari, ils se font passer pour des policiers

Paris: une femme hospitalisée entre la vie et la mort, son compagnon arrêté

Val-d'Oise: une femme battue sauvée grâce à un SOS lancé par la fenêtre

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une internaute a dévoilé une vidéo où les cris d'une femme battue, sa voisine de pallier, sont parfaitement audibles. Dans un premier temps, la police n'est pas intervenue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-