Une femme arrêtée pour avoir passé la "Traviata" dans la rue pendant 16 ans

Une femme arrêtée pour avoir passé la "Traviata" dans la rue pendant 16 ans

Publié le 10/08/2018 à 20:30 - Mise à jour à 20:31
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une femme a été arrêtée en Slovaquie après avoir importuné ses voisins durant 16 ans. Pour se venger du chien de l'un d'entre eux qui aboyait trop à son goût, elle a fait passer la "Traviata" en boucle sur des haut-parleurs dans la rue durant toutes ces années.

Les riverains d'une rue de la petite ville de Sturovo, en Slovaquie, vont enfin pouvoir vaquer à leurs occupations tranquillement. L'une de leur voisine a été arrêtée après avoir fait passer en boucle la Traviata pendant 16 ans sur des haut-parleurs selon la BBC qui révélait l'information jeudi 9.

Durant 16 ans donc, de 6h du matin à 22h elle (et ses voisins malgré eux) ont écouté la Traviata de Verdi.

Elle voulait en fait se venger de l'un des riverains et plus particulièrement de son chien dont les aboiements l'importunaient. Pourtant le chien a rapidement été mis au pas par son maître, mais la musique elle, n'a jamais cessé dans le quartier.

A voir aussi: Les policiers leur demandent de faire moins de bruit, ils attaquent le commissariat

"Toute la rue souffre", déclarait ainsi une habitante excédée. Sa voisine a bien entendue été attaquée en justice et la mairie a même un temps réussi à faire arrêter les nuisances grâce à un arrêté. Mais la riveraine, visiblement passionnée de musique classique, a fait appel de chacune des décisions, jouant ainsi sur la longueur des procédures.

Ce petit jeu l'a emmenée jusque devant la Cour suprême qui a finalement donné raison à la mairie. La Slovaque n'a pas pour autant arrêté la diffusion de la Traviata. Ce n'est que lundi 6 lorsque la police est venue l'arrêter à son domicile surveillé grâce à des caméras de vidéosurveillance que la musique s'est enfin arrêtée.

Aujourd'hui en détention, la femme doit maintenant attendre son procès: elle risque entre six mois et trois ans de prison.

A lire aussi:

Concert d'Eminem - des fans paniqués par des bruits de coups de feu (vidéo)

Grenoble - il demande à des jeunes de faire moins de bruit et est passé à tabac

Paris, ville bruyante, cherche à traquer le bruit

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La femme est désormais en détention, après 16 ans à avoir passé la "Traviata" en boucle dans la rue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-