Une prothèse qui redonne les sensations du membre amputé

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Une prothèse qui redonne les sensations du membre amputé

Publié le 08/06/2015 à 15:49 - Mise à jour à 15:58
©Evan Vucci/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

Une équipe médicale autrichienne est parvenue à redonner à un patient amputé d'une jambe certaines sensations de la marche grâce à un nouveau type de prothèse. Celle-ci permet également de lutter contre les "douleurs fantômes".

Retrouver les sensations d'un membre perdu, c'est désormais possible. Tout du moins en partie. Une équipe autrichienne est parvenue à mettre au point une prothèse de jambe qui simule pour son porteur certaines sensations lorsqu'il marche. Une première mondiale.

Le professeur Hubert Egger, de l’université de Linz (nord de l’Autriche) a opéré fin 2014 un patient. Celui-ci avait dû se faire amputer en dessous du genou en 2007, suite aux complications d'un accident vasculaire cérébral (AVC). Les résultats obtenus depuis sont étonnants.

Le patient, Wolfgang Rangger, un enseignant de 54 ans, est désormais capable de ressentir avec cette nouvelle prothèse toutes les nuances du sol sous ses pas. Mais en plus de ce "luxe" pour une personne amputée, l'objet permet aussi de faire disparaître les "douleurs fantômes".

La majorité des personnes amputées souffrent en effet de la sensation que leur membre est toujours présent. Cette sensation se traduit souvent par des douleurs dues à une hypersensibilité qui se développe dans le cerveau des personnes concernées.

Pour parvenir à ce résultat, les médecins ont relié les nerfs du patient à la machine. Les terminaisons nerveuses situées au centre du moignon (sous le genou), et qui servaient à transmettre les sensations du pied perdu au cerveau, ont été déviées à la surface de la cuisse. Là, elles ont été "connectées" à la partie supérieure de la prothèse.

Sous le pied de la prothèse se trouvent des capteurs qui enregistrent les variations du sol, et des stimulateurs sont reliés aux moignons. Les informations enregistrées par les capteurs sont transmises aux stimulateurs, lesquels les envoient à leur tour aux nerfs du patient. Ainsi le cerveau reçoit l'information que le pied de la prothèse a enregistrée et l'interprète comme si le patient marchait avec son véritable pied.

 

 

Auteur(s): VL


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La nouvelle prothèse permet au patient de ressentir les nuances du sol sous ses pas (photo d'illustration).

Newsletter





Commentaires

-