La dette publique française a reculé depuis un an selon l'Insee

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La dette publique française a reculé depuis un an selon l'Insee

Publié le 23/12/2016 à 12:42 - Mise à jour à 12:44
©Joel Saget/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

La dette publique hexagonale a reculé, et s'établit à 2.160,4 milliards d'euros. Un effort, même si, en proportion, la somme représente tout de même 97,6% du PIB selon les critères de Maastricht.

La dette publique de la France s'est établie à 2.160,4 milliards d'euros au troisième trimestre, en baisse de 10,3 milliards par rapport au trimestre précédent, a annoncé vendredi l'Institut national de la statistique et des études économiques.

Rapportée à la richesse nationale, cette dette de l'ensemble des administrations publiques, mesurée selon les critères de Maastricht, atteint 97,6% du Produit intérieur brut (PIB), contre 98,4% à la fin du deuxième trimestre de l'année.

Le ratio de la dette au troisième trimestre reste toutefois supérieur à l'objectif affiché par le gouvernement français pour l'ensemble de 2016.

Selon Bercy, la dette publique devrait en effet atteindre 96,1% du PIB cette année, comme l'an dernier, et se stabiliser l'an prochain à 96%.

La contribution de l'État à la dette a baissé de 2,3 milliards d'euros sur la période, une diminution qui provient pour l'essentiel de celle de la dette négociable à court terme (-10,2 milliards d'euros).

Mais elle a été "partiellement compensée par une augmentation de l'encours de titres de long terme" (+7,0 milliards d'euros).

La contribution à la dette des administrations de Sécurité sociale (Asso) diminue également, de 4,8 milliards d'euros, "surtout du fait de l'Acoss (organisme collecteur des cotisations de Sécurité sociale, NDLR) qui rembourse 6,8 milliards d'euros de titres de créance à des unités hors des administrations publiques", relève l'Insee.

La contribution à la dette des administrations publiques locales (Apul) régresse aussi, de 1,7 milliard d'euros.

Les département et les régions se désendettent (-0,8 milliard d'euros dans les deux cas), ainsi que les communes (-0,4 milliard d'euros) et les syndicats intercommunaux (-0,1 milliard d'euros).

De même, celle des organismes divers d'administration centrale (Odac) a baissé de 1,5 milliard d'euros.

En revanche, la dette publique nette, qui tient compte de la trésorerie présente dans les caisses des administrations publiques, a augmenté -quoique modérément- de 3,6 milliards d'euros, représentant 88,2% du PIB (contre 88,4% au trimestre précédent).

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Selon les critères de Bercy, la dette publique devrait en effet atteindre 96,1% du PIB cette année.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-