TGV: Strasbourg passe à moins de deux heures de Paris

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

TGV: Strasbourg passe à moins de deux heures de Paris

Publié le 01/07/2016 à 09:17
©Xavier Vila/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La ligne à grande vitesse entre Paris et Strasbourg avait été mise ne place en 2007. Le tronçon rapide sera étendu à partie de dimanche. Le trajet entre les deux villes se fera en 1h46.

Strasbourg sera un peu plus proche de Paris à partir de dimanche, grâce à l'entrée en service de la nouvelle tranche de la LGV Est, qui mettra les deux villes à moins d'1H50 l'une de l'autre, contre 2H20 actuellement.

Dimanche, les 106 derniers kilomètres de la ligne-qui en compte 406 au total-entre Baudrecourt (Moselle) et Vendenheim (Bas-Rhin) passeront en grande vitesse.

Un basculement qui fera du TGV Est le train le plus rapide de France, neuf ans après l'ouverture commerciale de sa première phase, en juin 2007. Celle-ci avait déjà permis de réduire de 4H00 à 2H20 le temps de trajet entre Paris et Strasbourg.

La mise en service de la deuxième tranche se déroule avec trois mois de retard, en raison de l'accident d'une rame d'essais survenu le 14 novembre près de Strasbourg, premier déraillement mortel de l'histoire d'un TGV, qui avait coûté la vie à 11 personnes et fait 42 blessés.

Du fait de cet accident, les TGV ne circuleront provisoirement que sur une voie aux abords de Strasbourg. Il faudra donc dans un premier temps 1H49 aux trains directs pour relier Strasbourg à Paris, contre 1H46 dans le sens inverse.

Tous les trains directs devraient à terme mettre 1H46 pour parcourir ce trajet.

Au-delà des liaisons avec Paris, l'aboutissement de la LGV Est doit renforcer le rayonnement européen de Strasbourg, en rapprochant la capitale alsacienne - siège officiel du Parlement européen - de Bruxelles et Luxembourg.

Deux allers-retours quotidiens relieront désormais Strasbourg et Bruxelles, et deux autres Strasbourg et Luxembourg, alors qu'il n'existait jusqu'à présent pas de liaison directe entre les capitales européennes.

La desserte sera également améliorée vers l'ouest et le nord, mais aussi vers l'Allemagne avec des liaisons supplémentaires vers Francfort et Stuttgart.

Selon Eric Vande Gehuchte, directeur de l'axe TGV Est de Voyages SNCF, la société ferroviaire s'est fixée pour objectif d'augmenter la fréquentation annuelle de la LGV de 700.000 voyageurs, en la portant de 12,1 millions actuellement à 12,8 millions d'ici à 2020, dont 2,1 millions à l'international.

Capitale européenne, Strasbourg se veut aussi "capitale de Noël", avec son marché de Noël qui a atteint une fréquentation record de deux millions de visiteurs en 2013 et 2014, séduisant notamment une clientèle asiatique.

"Ce qui est intéressant (avec le TGV Est), ce n'est pas seulement le gain de temps par rapport à Paris mais aussi à Roissy", souligne Jean-Jacques Gsell, président de l'Office du tourisme de Strasbourg, qui regrette toutefois la fin des liaisons aériennes entre Strasbourg et Roissy et Orly, l'une des conséquences de la montée en puissance du TGV Est.

"Souvent, les TGV entre Roissy et Strasbourg sont pleins: il est difficile d'y caser des groupes", constate-t-il, tout en relevant que l'aboutissement du TGV Est constitue une bonne nouvelle pour "une clientèle internationale relativement pressée, à commencer par les Japonais et les Coréens, qui parcourt l'Europe en peu de jours".

Gérard Durr, président de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) du Bas-Rhin, estime aussi que la contraction du temps de transport vers Paris peut constituer "un petit coup de pouce" pour l'économie de la métropole strasbourgeoise. "Cela peut permettre à des entreprises de garder Strasbourg comme port d'attache et ainsi stabiliser notre clientèle", commente-t-il.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le trajet se fera en 1h46.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-