Attentat de Nice: "ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale", déplore Hollande

Attentat de Nice: "ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale", déplore Hollande

Publié le 15/10/2016 à 12:47 - Mise à jour à 12:51
©TF1/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

François Hollande a rendu hommage aux victimes de l'attentat de Nice ce samedi devant les familles ainsi que de nombreux responsables politiques. "Les victimes de cette barbarie n'avaient pas toutes la même origine, pas toutes le même parcours, pas toutes la même couleur de peau, pas toutes la même religion mais elles sont unies aujourd'hui par le malheur", a-t-il notamment déclaré.

"Ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale", a estimé ce samedi 15 octobre François Hollande lors de l'hommage national aux victimes de l'attentat de Nice, assurant cependant que "cette entreprise maléfique échouera(it)". "C'est la visée monstrueuse qu'ont les terroristes, frapper les uns pour effrayer les autres, déchaîner la violence pour faire naître la division, susciter la peur pour alimenter la méfiance et la stigmatisation", a-t-il martelé. "Eh bien, non, je vous dis non, cette entreprise maléfique échouera, l'unité, la liberté, l'humanité, au bout du compte prévaudront", a enchaîné le chef de l'Etat.

François Hollande s'exprimait devant les familles de victimes, des membres du gouvernement et de nombreux responsables politiques parmi lesquels Nicolas Sarkozy, Alain Juppé ou Marine Le Pen. "Les victimes de cette barbarie n'avaient pas toutes la même origine, pas toutes le même parcours, pas toutes la même couleur de peau, pas toutes la même religion mais elles sont unies aujourd'hui par le malheur", a encore relevé le chef de l'Etat.

Il était "admirable", a-t-il encore souligné, que "partout des prières se sont élevées, dans toutes les églises, dans toutes les mosquées, dans toutes les synagogues de Nice".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Cette entreprise maléfique échouera, l'unité, la liberté, l'humanité, au bout du compte prévaudront", a déclaré François Hollande.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-