Covid-19, annonces de Macron : quels rebondissements et révélations pour la nouvelle saison ?

Covid-19, annonces de Macron : quels rebondissements et révélations pour la nouvelle saison ?

Publié le 08/11/2021 à 18:05
©FranceSoir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Erwan Lubovski, pour FranceSoir
-A +A

HUMEUR - Covid-19. La série qui tient la France en haleine depuis son lancement en mars 2020 n’en finit plus de faire couler de l’encre. Mardi 9 novembre, Emmanuel Macron (producteur, showrunner et acteur principal) annoncera les grandes lignes de la nouvelle saison prévue pour cet hiver. Une intense campagne de promotion a démarré : les seconds rôles sont de retour sur les plateaux, les non-vaccinés redoutent de devenir des cibles vivantes... À quoi faut-il s’attendre ?

Si peu de séries arrivent à maintenir le niveau sur la durée... Celle-ci s’acquitte de la tâche avec brio. Les scénaristes nous gâtent. La dernière saison, particulièrement haletante, qui s’est ouverte sur l’obligation du passe sanitaire et s’est achevée sur le cliffhanger du « Pfizergate », a laissé légion de spectateurs accrochés à leur siège. Quelles conséquences à ce potentiel scandale ? Quelles répercussions dans la vie de nos héros ?

Difficile de le dire à ce stade, rien n’a fuité. En revanche, on en sait plus sur la révélation choc qui devrait ouvrir cette nouvelle saison : l’annonce par Hans Kluge (directeur de l’OMS pour l'Europe) de « 500 000 morts d’ici février » dans les « 53 pays de la région européenne de l’OMS. »

Sans surprise, la nouvelle saison ne va donc pas remettre en cause le triptyque qui a fait son succès : peur, angoisse, sidération. Certains fans un brin blasés ont fait remarquer sur les réseaux sociaux que cette nouvelle projection épidémiologique était un peu « faiblarde » et que l’on nous avait « habitués à mieux ». D'autres ont même parlé de « déjà-vu ».

Voir aussi : Alarmisme : l'AP-HP au cœur de la peur

Il est vrai que les 53 pays en question couvrent une zone très large qui va d'Israël à la Turquie en passant par la Fédération de Russie ou l’Azerbaïdjan, soit 900 millions de personnes, et qu’on nous parle donc là, avec 500 000 morts, d’un taux de mortalité de 0,056 % sur quatre mois d’hiver. On nous a effectivement habitués à mieux. Pour mémoire, en octobre 2020, la saison 2 s'était ouverte sur l'annonce d'un nouveau confinement et de 400 000 morts potentiels pour la seule France « si rien n’était fait ». Souvenirs, souvenirs...

Les personnages principaux de retour ?

Le casting de la nouvelle fournée ne devrait pas décevoir, puisqu’il est quasi certain que toutes les têtes d’affiche seront de retour. Les aficionados retrouveront donc avec plaisir Jean Castex dans son rôle de pantin chargé des basses œuvres, Olivier Véran dans celui du sombre oracle zozotant, et bien sûr Emmanuel Macron dans sa remarquable (et remarquée) performance d’influenceur/footballeur/épidémiologiste aux mille visages. Moins de certitudes sur les seconds rôles que certains considèrent comme le « point faible » de la série à succès. On ne sait donc si le foutriquet Attal, la vamp Schiappa ou l’ectoplasmique Le Maire seront au rendez-vous.

Les brigades "écharpe rouge"

Le Némesis de Macron, Didier Raoult, sera quant à lui bien de retour. Dans son sillage, les cohortes de complotistes qui tentent par tous les moyens de saper l’œuvre humaniste de l’héroïque trio qui protège le pays du tsunami viral. La lutte contre ces archaïques antivax/pass sera probablement un des moteurs principaux de la nouvelle saison, et sortez le pop corn, car cette fois ça pourrait chauffer pour de bon ! C’est Christophe Barbier (de retour dans son rôle de demi-mondain) qui l’a (presque) révélé en appelant sur BFMTV à « donner les fichiers » listant « les noms » des non-vaccinés à « des brigades, à des agents, à des équipes, qui vont aller frapper à leur porte. » Fausse piste ou vrai indice sur les épisodes à venir ? On ne sait. En revanche, on imagine que lesdites « brigades », si elles existent un jour, seront affublées d’une écharpe rouge en hommage à leur glorieux inspirateur.

Homard pour tout le monde ? [Spoiler Alert]

L'épisode de Noël, toujours très attendu, fait déjà l'objet d'âpres débats chez les fans, qui rivalisent de conjectures au sujet des professeurs de médecine, traditionnellement à la fête : parviendront-ils à lâcher leur plateau télé pour un plateau de fruits de mer ? Gilles Pialoux aura-t-il confiné de force toute sa famille ? Gilbert Deray fera-t-il le Père Noël dans les grands magasins, pour distribuer aux enfants des masques floqués "Je ne tue pas Papy" ? Rémi Salomon se renouvellera-t-il, lui qui avait frappé très fort l'an dernier avec son mémorable "Papy et Mamie dans la cuisine" ? Martin Blachier ou Eric Caumes nous réservent-ils un spectaculaire deus ex machina ?

De nombreuses péripéties sont en tout cas à prévoir. Après la découverte dans la Creuse de « clusters » liés aux thés dansants et à la consommation de moules-frites dans la saison qui s'achève, l’imagination des scénaristes a repoussé encore plus loin les limites pour cette nouvelle livraison, et on tient de la production elle-même qu’un coup de théâtre devrait secouer la série dès les premiers épisodes : homard, poularde farcie aux truffes et caviar Petrossian seront imposés dans toutes les cantines et restaurants de France pour éviter les contaminations. Il semble en effet avéré que la consommation de mets délicats et onéreux protège du Covid, surtout si ces plats raffinés sont servis par des gueux masqués.

Les thés dansants, mais également les centre-villes, supermarchés et galeries marchandes, seront quant à eux dans l’obligation de diffuser la chanson de Gloria Gaynor « I will survive », hymne des Bleus victorieux en 1998. Joué à fort volume et accompagné de dandinements disgracieux, ce chef-d'œuvre disco-pop ferait fuir les virus (beaucoup) mieux qu'un vaccin.

"Un peu tiré par les cheveux", jugeront les esprits chagrins, mais on chasse bien les vampires avec de l'ail... Et puis c’est aussi cette imagination échevelée qui fait le charme de la série. Ne boudons pas notre plaisir.

Enfin, reste à lever le voile sur l'une des questions laissées en suspens dans la saison qui vient de s'achever : quid de la troisième dose et du passe sanitaire ? Les doubles vaccinés seront-ils les cocus de la farce, ou juste les dindons ? Iront-ils en masse se faire injecter une troisième dose, pour conserver leur droit à boire un café ou à manger une marmite de moules-frites ? Un peu de patience, les réponses arrivent. Ce que l'on sait avec certitude, c'est que le succès populaire est tel que la série n'est pas près de s'achever.

L'impatience est à son comble : premiers éléments de réponse demain à 20 heures. Une seule ombre au tableau pour les fidèles de la série : comme tous les grands succès, la fin (si elle advient) les décevra sans doute amèrement...

Auteur(s): Erwan Lubovski, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La meilleure saison à ce jour ?

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-