En retard pour conduire le marié à la noce, il est flashé à 213 km/h

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

En retard pour conduire le marié à la noce, il est flashé à 213 km/h

Publié le 08/04/2019 à 14:28 - Mise à jour à 15:02
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un jeune homme de 21 ans qui conduisait un futur marié à la cérémonie s'est vu retirer son permis en dépassant de plus de 100km/h la vitesse à laquelle il avait le droit de circuler. D'autres invités de la noce ont commis des infractions routières.

Il avait la délicate mission de conduire le marié à la noce sans encombre, c'est raté. Un jeune conducteur de 21 ans a été intercepté à 213 km/h samedi après-midi sur l’autoroute A43 en Isère à Saint-Quentin-Fallavier au volant d'un puissante Mercedes classe S. Intercepté par les gendarmes il a expliqué qu'il était en retard pour conduire le marié à son mariage

Le Dauphiné Libéré, qui révèle l'information, précise que le conducteur mâconnais, positif au cannabis, n’a que 21 ans, et n’est titulaire que du permis probatoire, donc limité à 110 km/h. "Il est donc invité à remettre aux gendarmes les clés de la limousine, qui a fini sur le plateau d’une dépanneuse afin d’être immobilisée", souligne le quotidien. L’histoire ne dit pas à quelle heure le marié a pu rejoindre sa promise pour convoler en juste noce.

Lire aussi – Pas-de-Calais: flashé à 258 km/h au lieu de 110 sur une route départementale

Les invités du mariage s'étaient d'ailleurs "illustrés" un peu plus tôt dans la journée en infractions au Code de la route sur l'A48 alors qu'ils allaient chercher la mariée à Lyon. En plus de klaxonner intempestivement, les noceurs avaient orné leur capot de drapeaux qui, sous l'effet du vent, masquaient leur plaque d'immatriculation et gênaient les autres conducteurs. 

"Des conducteurs qui, par ailleurs, prennent leurs aises avec les règles du code la route: ils ralentissent puis accélèrent, dépassent sans avertir, voire s’arrêtent pour attendre les retardataires", rapporte Le Dauphiné.

Tout ce petit monde a finalement été intercepté à la barrière de péage de Saint-Quentin-Fallavier par les gendarmes qui ont verbalisé un certain nombre de conducteur.

Voir aussi:

Emmanuelle Wargon flashée à 150 km/h... en plein pic de pollution

Ivre et flashé à 195 km/h, il avait peur d'enfreindre son contrôle judiciaire

Hérault: un récidiviste flashé à 252 km/h sur l'A750

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune homme a commis un excès de vitesse majeur alors qu'il était en période probatoire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-