Il savait que son compagnon violait une fillette et n'a rien dit

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Il savait que son compagnon violait une fillette et n'a rien dit

Publié le 02/05/2019 à 10:36 - Mise à jour à 11:39
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a été condamné à deux ans de prison dont un ferme mardi 30 avril à Valence en Isère. Il n'avait pas dénoncé les faits de viols sur une fillette dont s'était rendu coupable son ex-compagnon. 

Le prévenu a expliqué que c'était l'amour qu'il portait à son compagnon pédophile qui l'a empêché de dénoncer les actes dont ce dernier s'est rendu coupable et pour lesquels il a été condamné. Un Isérois de 40 ans a écopé de deux ans de prison dont un an ferme par le tribunal de Valence mardi après-midi pour non-dénonciation de crime et détention d’images pédopornographiques. L'an dernier, son ex-compagnon a été condamné à 12 ans de réclusion pour viols sur mineur.

Comme le rapporte France Bleu Drôme Ardèche, qui rapporte l'information, le prévenu a expliqué à la barre que son ami "était trop proche de la petite, je trouvais ça bizarre". "J'ai fini par lui demander, il m'a dit qu'il avait des relations sexuelles avec elle", a-t-il ajouté. Les faits ont eu lieu entre 2010 et 2013. Au cours de cette période, l'individu n'a pas rapporté aux forces de l'ordre les faits qui lui avaient été confiés.

Lire aussi – Angers: nouvelles plaintes contre l'entraîneur de basket pédophile récidiviste

"Vous avez bien vu des victimes de viols et de pédophilie à la télé? Vous n'avez pas fait le lien?", l'a interrogé la cour à ce sujet. Réponse de l'interessé: "J’étais tellement amoureux je ne réalisais pas". "Et vous n'avez prévenu personne? Vous ne vous sentez pas un peu responsable?", a insisté la présidente. "Si, ça tournait un peu dans ma tête, j'ai essayé de comprendre, j'ai téléchargé des images pédopornographiques", a reconnu le prévenu. 

L'homme aurait pris conscience des faits reprochés à son compagnon et des "horreurs subies par la fillette" que lors de sa garde à vue. Il a donc finalement été condamné à deux ans de prison dont un ferme pour non-dénonciation de crime et détention d’images pédopornographiques. Son nom sera de même inscrit au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (FIJAISV).

Voir:

Pédophile depuis quatre décennies, le grand-père condamné pour abus sexuels sur son petit-fils

Un pédophile condamné pour avoir voulu faire d'une enfant son esclave sexuelle

Un pédophile arrêté pour des milliers de viols commis sur une autiste

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme n'avait pas dénoncer les faits de viols sur une fillette dont s'étaient rednus coupable son ex-compagnon.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-