L'enseignant force son élève à se battre, il lui fracture les cervicales

L'enseignant force son élève à se battre, il lui fracture les cervicales

Publié le 28/01/2019 à 16:41 - Mise à jour à 16:49
© ALAIN JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Au Royaume-Uni, un lycéen de 18 ans a eu ses cervicales fracturées par un enseignant qui l'a forcé à se battre contre lui lors d'une leçon d'exercices physiques. Le jeune homme, pesant la moitié du poids du professeur, ne voulait pas se prêter à un combat aussi déséquilibré.

C'est un dérapage particulièrement grave qui s'est déroulé au Bradford College, un établissement au Royaume-Uni. La presse locale (voir ici) rapporte ce lundi 28 le cas d'un élève de 18 ans qui souffre d'une fracture des cervicales après un combat de lutte imposé par un professeur. Le lycéen, lui, refusait de se battre.

Le jeune garçon, qui pèse environ 50 kilos, suivait des cours de "public services" ("services publics") pour apprendre quelques bases du métier qu'il ambitionnait d'exercer un jour: celui de policier. Le groupe d'élèves dont il faisait partie s'est alors rendu dans un parc après une longue marche, pour pratiquer quelques exercices physiques. Là, le frêle jeune homme s'est vu intimer l'ordre par l'enseignant de se livrer à un combat de lutte contre lui. Problème: l'enseignant en question pesait environ 95 kilos.

L'adolescent a d'abord tenté de refuser. Mais au bout de trois relances, il a expliqué aux médias que le professeur le menaçait de faire un rapport sur son mauvais comportement. Il s'est donc soumis de mauvaise grâce à un combat. Résultat: fracture des cervicales et direction l'hôpital dans un état grave. Le malheureux jeune homme restera éloigné de salles de classes au moins trois mois. L'infirmerie de l'école aurait tenté, selon le témoignage du garçon, de minimiser la gravité de la blessure –il lui a été seulement donné une minerve– alors que le jeune garçon hurlait de douleur.

Lire aussi: Une petite fille de 9 ans se suicide après des mois de harcèlement scolaire

Un porte-parole de l'établissement a déclaré qu'une enquête interne était ouverte pour comprendre ce qu'il s'est réellement passé ce jour-là au parc. Il a expliqué que les enseignants pour les cours de "services publics" étaient tous expérimentés et d'anciens professionnels de leur secteur.

Voir aussi:

Harcèlement scolaire: un jeune réfugié syrien martyrisé à l'école (vidéo choc)

Harcèlement scolaire et troubles cardiovasculaires: gare aux conséquences à l'âge adulte 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune homme a été hospitalisé pour une fracture des cervicales après son combat (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-