Metz: un violeur en série recherché, il cible les étudiantes

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Metz: un violeur en série recherché, il cible les étudiantes

Publié le 02/12/2018 à 17:31 - Mise à jour à 17:37
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La police de Metz traque un homme accusé de plusieurs agressions sexuelles -et d'au moins un viol- qui vise les étudiantes revenant sur le campus très tard la nuit. Selon les éléments communiqués par la presse locale, il est armé d'un tournevis.

Y'a-t-il un violeur en série visant les étudiantes à Metz? Selon Le Républicain lorrain, une série d'agressions sexuelles commises sur des jeunes femmes dans le secteur du campus porte la marque du même auteur qui, pour l'instant, court toujours.

Le 7 septembre vers 4h30, une jeune femme de 25 ans résidant sur l'île de Saulcy (où se trouve le campus) est attaquée par un homme dont elle parvient à se libérer en enfonçant son pousse dans l'œil de l'assaillant.Le 21 octobre à 4h45 c'est une femme de 19 ans qui est attaquée par un homme armé d'un tournevis qui, dans "un français approximatif" selon le journal dit à sa victime: "Je veux juste te baiser, je ne veux pas te voler" avant de la contraindre à une fellation.

Une heure plus tard, un homme agresse une femme en ville en exigeant "des bisous" et imposant des caresses sur la poitrine de la victime. Un individu est arrêté quelques jours plus tard dans cette affaire et les enquêteurs pensent avoir peut-être mis la main sur le pervers qui avait sévi sur le campus.

Lire aussi - Val-d'Oise: le violeur en série présumé n'a que 15 ans

Mais le 24 novembre, une femme de 20 ans dépose plainte. Elle explique avoir été attaquée par un homme à la sortie de boîte de nuit alors qu'elle regagnait l'île de Saulcy. Or, l'agresseur était armé d'un tournevis et a conduit sa victime dans un lieu discret pour tenter de lui imposer une fellation. Une voiture arrivant les phares allumés le mettra en fuite avant que le viol ne soit commis.

Si les détails physiques avancées par les victimes divergent sur certains points, les forces de l'ordre s'oriente sur la piste d'un même agresseur vu le mode opératoire –le lieu, l'arme, la nature des atteintes sexuelles– présentant des similitudes dans les trois cas.

Voir aussi: 

Violeur en série, le "prédateur sadique" arrêté à Paris après 3 ans de traque

Le violeur nécrophile prélevait les organes sexuels de ses victimes au tournevis

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La police recherche toujours le violeur en série.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-