Paris: l'enseigne "Au Nègre Joyeux" sera prochainement retirée

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Paris: l'enseigne "Au Nègre Joyeux" sera prochainement retirée

Publié le 26/09/2017 à 14:53 - Mise à jour à 15:06
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cible de polémiques depuis plusieurs années, l'enseigne "Au Nègre Joyeux", située rue Mouffetard dans le Ve arrondissement de Paris, va prochainement être retirée. Symbole d'un passé colonialiste, elle sera rénovée puis exposée au musée Carnavalet.

Elle date de 1748 et témoigne du passé français colonialiste. Cible de polémiques depuis plusieurs années, l'enseigne "Au Nègre Joyeux", située rue Mouffetard dans le Ve arrondissement de Paris, va prochainement être retirée. Une décision prise par le Conseil de Paris sur proposition du groupe communiste. D'après les premières informations divulguées, elle sera rénovée puis exposée au musée Carnavalet, musée de la Ville de Paris.

Très controversée, cette affiche est le seul souvenir d'une chocolaterie datant du XVIIIe siècle. Dessus, se trouve un homme noir en uniforme de domestique en train de servir une femme blanche, visiblement issue de la haute bourgeoisie. Pour le groupe communiste, qui demande également la création d'un musée de l'esclavage, cette présence sur l'espace public est "insultante et blessante".

Mais la décision de l'enlever de la façade n'a pas fait l'unanimité au sein du Conseil. Le premier adjoint d'Anne Hidalgo, Bruno Julliard (PS), a par exemple voté pour par crainte d'une éventuelle "instrumentalisation" mais a estimé qu'il ne s'agissait pas d'une solution: "Je ne pense pas que le meilleur travail pédagogique soit d'effacer ces traces et de les réserver à un musée".

De son côté, Florence Berthout (LR), la maire du Ve arrondissement, a estimé que "l'esclavage fut une abomination" mais que cette enseigne était "un marqueur de notre continuité historique et le marqueur d'une époque". Comme de nombreux habitants, elle souhaiterait apposer une plaque explicative à proximité de l'affiche. Même son de cloche pour la conseillère EELV de Paris, Sandrine Mées qui souhaitait le préserver "pour ne pas cacher l'histoire mis au contraire pour se souvenir".

Les références au colonialisme sont souvent sources de polémiques. Il y a quelques jours, à Lyon, un bar à cocktails, nommé "La Première Plantation" a été accusé de faire l'apologie du colonialisme et de l'esclavagisme suite à la parution d'un article du Petit Bulletin. En cause: les propos tenus par l'un des deux gérants de l'établissement. Interrogé sur le nom de son bar, il a expliqué qu'il s'agissait d'une référence aux plantations de canne à sucre dans les colonies françaises précisant qu'il cherchait "à retranscrire l'esprit colonial, un esprit à la cool, une époque où l'on savait recevoir".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enseigne "Au Nègre Joyeux" est située Rue Mouffetard dans le Ve arrondissement de Paris.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-