Seine-Saint-Denis: 3 femmes gazées et frappées par des inconnus

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Seine-Saint-Denis: 3 femmes gazées et frappées par des inconnus

Publié le 02/08/2018 à 14:59 - Mise à jour à 15:07
© Philippe HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Trois femmes ont été violemment agressées par des inconnus au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Deux hommes les ont gazées et frappées dans la nuit de mardi à mercredi. L'une des victimes, blessée à l'arcade sourcilière, a dû être hospitalisée.

Elles ont été agressées sans raison apparente. Trois femmes ont été malmenées par deux inconnus dans la nuit de mardi 31 juillet à mercredi 1er août au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis.

Les faits se sont déroulés vers 1h du matin selon une information du Parisien.

Deux inconnus ont gazé les jeunes femmes avec une bombe lacrymogène alors qu'ils venaient de les croiser dans la rue. Elle ont aussi été frappées.

A voir aussi: Paris - une nounou gazée par un homme encagoulé devant l'enfant qu'elle gardait

L'une d'entre elle, touchée au visage, a d'ailleurs dû être conduite à l'hôpital Robert Ballanger d'Aulnay-sous-Bois à cause d'une blessure à l'arcade sourcilière. Outre cette blessure légère, l'état des deux autres victimes n'a pas nécessité d'hospitalisation.

La police dépêchée sur place n'avait ce jeudi pas retrouvé la trace des deux suspects. Une enquête a été ouverte et les agents chargés de l'affaire recherchent donc activement les deux hommes. Les jeunes femmes ont expliqué qu'elles ne savaient pas pour quelle raison ces deux inconnus les avaient ainsi agressées.

S'ils sont retrouvés, les deux hommes pourraient être poursuivis pour violences. Ils risqueraient alors jusqu'à trois ans d'emprisonnement et même 45.000 euros d'amende si l'usage d'une arme était retenu comme circonstance agravante.

A lire aussi:

Un couple de téléréalité braqué, leur fille de 4 mois gazée

Après son agression dans la rue à Paris, elle lance un site pour encourager les femmes à témoigner

Côte-d'Or - deux gendarmes agressés à l'arme blanche, un blessé grave

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les policiers sont toujours à la recherche des deux suspects soupçonnés d'avoir frappé et gazé les trois femmes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-