5 522 personnes décédées dans les 28 jours suivant un vaccin contre le Covid-19 en Écosse

5 522 personnes décédées dans les 28 jours suivant un vaccin contre le Covid-19 en Écosse

Publié le 22/07/2021 à 10:20 - Mise à jour à 10:33
pixabay/PHS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

La campagne de vaccination fonctionne à pleine vitesse avec des thérapies géniques toujours en phase 3 d’essais cliniques. De nombreux médecins spécialistes, comme le Pr Peter McCullough, se sont élevés contre cette campagne jugée trop rapide avec des produits expérimentaux. Le Pr Montagnier, prix Nobel de médecine, a aussi émis l’avis qu’il « était temps de stopper cette campagne » pendant que Christian Vélot déclarait : « il ne faudrait pas que le remède soit pire que le mal ». En France, rappelons que les parlementaires n’ont pas reçu de rapport ni de présentation détaillée sur les EI et EIG (effets indésirables et effets indésirables graves). Un vrai problème si l’on écoute le docteur en pharmacie Amine Umlil puisque cela entraine une violation du consentement libre et éclairé.

Ce problème n’est pas seulement français, puis qu’aux États-Unis des rapports alarmants apparaissent sur le nombre de décès liés à la vaccination dans la base de données de pharmaco vigilance VAERS qui mesure les EI/EIG. Un analyste informatique a fourni un témoignage sous serment dans une procédure juridique comme quoi les décès pourraient être de 45 000 alors que le chiffre officiel est de 9 000. (source TrialSiteNews)

Le Dailyexpose, un média indépendant, rapporte quant à lui que le département de Santé Publique en Ecosse, recense 5 522 personnes décédées dans les 28 jours suivant un vaccin contre le covid-19. Un chiffre important rapporté à la population écossaise de 5,454 millions d’habitants, avec un recensement de 7 820 décès covid-19 depuis le début de la pandémie.

« En raison de dizaines de demandes d'accès à l'information, demandant à Public Health Scotland (PHS) de fournir le nombre total actuel de décès de toute personne décédée dans les 28 jours suivant le vaccin covid-19, PHS a décidé que la meilleure voie à suivre était de publier les informations de manière routinière et périodique dans leur rapport statistique covid-19. »

Les chiffres les plus récents publiés par PHS dans le rapport du 23 juin 2021, révèlent qu'entre le 8 décembre 2020 et le 11 juin 2021 un nombre total de 5,522 personnes sont mortes dans les 28 jours suivant une dose d'un vaccin covid-19.

Le rapport fourni par PHS comprend le nombre de décès par type de vaccin et leur date d’occurrence :

  • 1 877 décès suivent à l’injection ARNm de Pfizer
  • 3 643 décès suivent l’injection à vecteur viral AstraZeneca
  • 2 décès suivent l’injection d'ARNm de Moderna

En moyenne, 920 décès surviennent chaque mois suite au vaccin covid-19 rien qu'en Écosse. Ce chiffre dépasse ainsi le nombre moyen de personnes décédées de covid-19 en Écosse de 866 par mois.

Le 30 janvier 2021, une lettre de demande d'accès à l'information, envoyée au gouvernement écossais, demandait de révéler le nombre total de personnes qui étaient mortes de covid-19 depuis mars 2020.

Le 11 mars 2021, le gouvernement écossais répondait :

« 596 décès impliquant COVID-19 ont été enregistrés alors qu'il n'y avait pas de problème de santé préexistant entre mars 2020 et janvier 2021 compris. »

Malgré de nombreuses demandes d’individus, le département de Santé publique Anglais (PHE : Public Health England) a jusqu'à présent refusé de publier des données sur le nombre de décès survenus dans les 28 jours suivant la vaccination en Angleterre.

Des dizaines de demandes d'accès à l'information ont été adressées à PHE posant cette question critique. La réponse de PHE est constante et déclare que « Public Health England peut confirmer qu'elle ne détient pas les informations que vous avez demandées. » Autant dire une fin de non-recevoir. Si PHE ne détient pas les informations, qui les détient alors ?

 

 

En se basant sur les données écossaises du nombre de décès dus aux vaccins covid-19, il a été possible, rapporte le DailyExpose, d’estimer le nombre probable de décès dus aux injections en Angleterre. En appliquant le taux de décès écossais à la population d’Angleterre, le chiffre réel estimé de décès dus à l’injection au cours des 6 derniers mois pourrait atteindre 57 470.

Ce chiffre à lui seul pourrait-il être précisément la raison pour laquelle PHE « prétend » ne pas détenir ces informations ?

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Secret médical ?

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-