Blablacar lance son offre de bus en France et en Europe

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Blablacar lance son offre de bus en France et en Europe

Publié le 13/06/2019 à 12:52 - Mise à jour à 12:57
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le premier bus de Blablacar a été lancé mardi 11 à Lyon. A terme, le géant du covoiturage veut desservir 400 villes en France et en Europe.

BlaBlaCar, leader français du covoiturage, a lancé mardi 11 à Lyon son nouveau service BlaBlabus, issu du rachat de Ouibus à la SNCF. Il devrait à terme desservir 400 villes européennes en misant sur des prix bas.

C'est Lyon qui a été sélectionné pour le premier trajet à destination d'Auch. La capitale des Gaules devrait constituer un "hub" avec l'offre la plus dense. L'objectif est d'arrivé à desservir 200 villes d'ici juillet et 400 villes d'ici la fin de l'année parmi lesquelles Lille, Sedan Nancy, Strasbourg, Mulhouse, Montbéliard, Besançon, Grenoble, Valence, Avignon, Aix, Marseille, Toulon, La Ciotat Fréjus, Cannes, Antibes, Nice, Nîmes, Montpellier, Béziers, Narbonne, Perpignan, Toulouse, Gimont L'Isle-Jourdain, Auch, Clermont-Ferrand, Montluçon Bourges, Orléans et Paris. Mais aussi en Europe Bruxelles, Charleville-Mézières, Bruxelles, Anvers, Rotterdam, La Haye et Amsterdam. Un maillage que certains ont déjà critiqué en ce qu'il "oublie" l'Ouest de la France.

Voir: SNCF - Pepy veut à nouveau des TGV à un seul niveau pour les lignes secondaires

En 2018, 50 millions de passagers ont voyagé à bord de BlaBlaCar. En intégrant le bus dans son offre, Blablacar souhaite devenir la place de marché de référence de la mobilité partagée sur la route. "Il y a clairement une dynamique de coût", a expliqué Roland de Barbentane, directeur général de Ouibus lors d'une conférence de presse. "L'offre de bus sera imbattable en terme de prix", assure-t-il.

Chaque jour, 23.400 passagers empruntent ce type de bus auprès des différentes compagnies. L'activité n'est pas encore rentable mais est en pleine expansion.

Lire aussi:

La concurrence arrive dans les bus d'Ile-de-France

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Blablacar a racheté Ouibus pour lancer son réseau.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-