Journée des droits de l'enfant : "le carnage doit cesser" Roxane Chafei, des "Mamans louves"

Journée des droits de l'enfant : "le carnage doit cesser" Roxane Chafei, des "Mamans louves"

Publié le 20/11/2021 à 09:05
FS/DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Journée internationale des droits de l'enfant, ce 20 novembre : le collectif des "Mamans louves" veut marquer les esprits. Nous recevons Roxane Chafei, sa porte-parole et fondatrice, qui nous explique leur raison d'être, leurs combats, leurs modes d'action.

Début novembre, elles avaient organisé un rassemblement à Paris, à la Madeleine à défaut de pouvoir s'approcher de l'Élysée. Roxane Chafei est allée y déposer une lettre au président de la République, lui demandant un débat public.

Voir aussi : Les "Mamans Louves" manifestent pour leurs enfants et réclament au président un débat public

Le collectif de mères mène plusieurs combats qui relèvent tous de la mainmise, progressive ou brutale, de l'État sur l'autorité parentale, qu'elles contestent farouchement. Elles dénoncent les ravages des mesures "sanitaires" prises à l'école, excessives, infondées pour la plupart, et surveillées, sanctionnées, avec un zèle parfois inquiétant. La vaccination des adolescents sans l'autorisation des deux parents (un seul suffit, de 12 à 15 ans - les mineurs de plus de 16 ans peuvent même décider seuls) est aussi un autre symptôme de piétinement par l'État de l'autorité parentale ; de même que l'école à la maison, qui sous couvert de lutte contre le séparatisme, est pratiquement en sursis : là encore, substitution de l'autorité, absence de liberté, c'est un de leurs chevaux de bataille.

En cette journée mondiale de défense et de promotion des droits de l'enfant, les "Mamans louves" ont prévu d'aller devant les mairies déposer une lettre à l'attention des élus, des préfets, pour réclamer ce débat qui n'a pas réellement eu lieu, ni dans les médias, regrette Roxane Chafei, ni au sein des institutions et diverses autorités. Avec toujours un même objectif : accéder directement à Emmanuel Macron, et uniquement à lui, seul niveau de pouvoir et de capacité d'action à la hauteur de l'enjeu, explique-t-elle. Avec en tête, s'il devait ne pas répondre, un stratagème qu'elle nous explique dans ce "debriefing" :



Un debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org

La lettre déposée aujourd'hui devant les mairies :

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Roxane Chafei, fondatrice et porte-parole des "Mamans louves"

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir